1. Une négociation hors de contrôle Partie 2


    Datte: 13/03/2019, Catégories: Anal Hardcore, Partouze Auteur: tirkhard,

    qu’il ne se laisse encore emporter et que je me retrouve un peu plus à l’amende.— Et surtout quoiqu’il arrive, quoi qu’il dise, ne réagis pas. Reste à ta place, reste dans ton rôle. Tu as vu ce qui se passe quand tu prends ma défense avec un homme comme lui ?Je dépose un dernier baiser sur ses lèvres puis mes lèvres descendent le long de son corps. Je l’embrasse partout jusqu’à arriver devant son sexe. Il ne bande pas. Je le prends en bouche, je fais rouler ma langue autour. Eric me caresse les cheveux. Je le sens grossir en moi. Je gémis en le suçant. Malgré la situation, je l’excite vraiment et moi j’aime sentir son sexe grossir sous mes caresses. Sa queue devient vite dure comme du béton. Je salive abondamment dessus. Je la ressors un moment pour admirer mon œuvre.— Ça suffira, déclare Pierre.Il jette soudain une serviette entre nous. Je la ramasse en le regardant sans comprendre ce qu’il veut.— J’ai dit à sec.Le salaud, il ne m’accordera même pas ma salive comme lubrifiant. Je lui obéis à regret et essuie le sexe d’Eric.— En position face à moi, ordonne Pierre. Dernière consigne. Céline, vous devez me regarder dans les yeux en permanence. Vous, Eric, une fois votre gland rentré dans son cul vous devrez l’enfiler d’une seule poussée. Pas de va-et-vient ni de pause pour lui laisser le temps de s’habituer.— Bien.Pierre fixe Eric tout en tapotant du bout du doigt l’accoudoir de son fauteuil.— Bien monsieur.Je me place à quatre pattes devant Pierre et le fixe du regard. ...
     Eric se place derrière moi. Il empoigne ma hanche d’une main et de l’autre présente sa queue à l’entrée de mon cul. Il faut que je me détende sinon ça va être ma fête. Je sens le gland d’Eric qui fait pression sur mon œillet. Il y va doucement pour le moment, je le sens bien. Malgré ce que je lui ai dit, il cherche encore à me ménager. Hélas s’il continue comme ça ça ne rentrera jamais et Pierre s’en rend bien compte, il rappelle Eric à l’ordre et lui ordonne de se dépêcher. Immédiatement, la pression sur mon œillet se fait plus forte. Eric pousse des grognements qui se mêlent à mes petits cris aigus de douleur. Sa queue plie sous l’effort.Soudain la résistance de mon cul lâche et son gland me perfore.— AH !Sous la v******e de la pénétration, mon corps se tend et je m’effondre.— Regarde-moi, salope ! hurle Pierre.Je mets trop de temps à son goût pour me redresser et il abat une violente gifle sur ma joue en répétant son ordre. Péniblement, je me redresse et plonge mes yeux dans son regard de prédateur.— Et maintenant jusqu’aux couilles.Eric me saisit les hanches à deux mains et pousse. Je sens sa queue forcer lentement son chemin dans mon cul. Putain, ça brûle.— Allez-y, défoncez-la !Eric raffermit sa prise, il appuie de toutes ses forces pour permettre à sa queue de se frayer un chemin dans mon cul serré qui l’écrase comme un étau.— Plus fort !Eric se relève en me tirant avec lui, décollant mes genoux du sol. Je me retrouve bientôt en l’air pliée en deux, mes mains touchant à ...
«1234...12»