1. Une négociation hors de contrôle Partie 2


    Datte: 13/03/2019, Catégories: Anal Hardcore, Partouze Auteur: tirkhard,

    peine le sol. Dans cette position, les dernières résistances de mon cul lâche et il m’enfile en entier, je sens ses couilles venir frapper ma chatte.— Excellente position. À un détail prêt. Prenez-lui les cheveux et relevez-lui la tête. Je veux mieux la voir.Eric me tire les cheveux et me force à de nouveau fixer ce gros porc.— Maintenant, défoncez-la. Je veux l’entendre hurler.Eric sort rapidement de mon cul pour mieux y replonger. Je hurle. Il ne ménage pas. Eric se laisse emporter par le moment, je crois qu’il m’a pris au mot quand je lui ai dit que j’aimais quand c’était intense et qu’il pense me faire grimper au rideau. Je n’ose pas le contredire, je ne veux pas le bloquer et compliquer un peu plus la situation dans laquelle nous nous trouvons.— Mettez-vous de profil, que je vous vois mieux lui pistonner le cul. Et soyez un peu plus énergique, je ne la trouve pas assez expressive à mon goût.— Bien monsieur.La spontanéité à répondre d’Eric et de lui obéir me surprend. Je suis en train de me dire qu’il est trop rentré dans ce jeu de soumission. J’en ai la confirmation dès son premier coup de reins quand nous nous retrouvons de profil.— Ah ! Putain !Il ne me sodomise plus, il me déchire le cul, ça brûle, c’est atroce, j’en ai les larmes aux yeux.— Voilà le son que j’aime entendre. Continuez comme ça, ne la ménagez pas.Eric lui obéit docilement. La chambre est emplie de mes cris et le bruit sonore de mes fesses qui claquent contre son pubis.— Ne soyez pas si réservé, Eric. ...
     Dites à Céline ce que vous ressentez.— Ah ! Céline, ton cul, j’adore ton cul. Tu es brûlante et étroite. J’adore te sentir t’ouvrir sous mes assauts. Ah ! Putain ! Putain ! J’ai toujours voulu coucher avec toi et ce soir tu es moi. Ton cul est à moi. Oui ! Oui !Il me lime comme un fou, il me possède, me fait sienne. Mes reins sont toujours en feu et pourtant, après la confession qu’il vient de faire, je sens mon plaisir monter, un plaisir profond, intense, explosif.— Oh oui ! Eric, c’est bon. Ne te retiens pas. Vas-y, défonce-moi.Sous mes encouragements, ses coups de reins dans mon cul redoublent. Nous sommes en transe, nous partons dans notre propre plaisir. Je me fous complètement de ce connard souriant qui bande comme un taureau de me voir me faire ravager le cul. Tout ce qui compte pour moi désormais est le sexe d’Eric, cette queue qui me fait désormais un bien fou, ses couilles qui fouettent ma chatte trempée.— Ah ! Céline ! Je vais te remplir le cul !— Oui ! Vas-y, jouis ! Donne-moi ton sperme !Eric éjacule dans mon cul, il m’arrose de foutre sans s’arrêter de me pilonner, ses hurlements se mêlent à mes cris de jouissances. Même quand les jets se tarissent enfin il continue de me défoncer.— Ça suffit. Restez dans son cul et apportez-la-moi. Offrez-la-moi.Eric se calme difficilement. Il me saisit par la taille et me fait me redresser contre lui. Il se saisit de mes cuisses et me porte vers Pierre.Je sens son souffle contre mon oreille.— Je suis désolé. Je t’aime.« Espèce ...
«1234...12»