1. Les errances d'un candauliste (1)


    Datte: 13/03/2019, Catégories: Partouze Auteur: Errance Candauliste,

    fatalement elle leva les yeux en sa direction n’en pouvant plus de jouer, l’homme était en train de se masturber, une queue plutôt courte mais très large, il lui fit signe de venir... et c’est ce qu’elle fit et c’est ce que je vis plus tard. Une autre fois, il l’avait convaincue de revenir, il l’avait même « ordonné » très fermement qu’elle revienne et cela plaisait beaucoup à Justine, les ordres. Une fois dans son appartement, elle n’a pas eu le temps de prononcer un mot qu’il la plaqua contre le mur de son couloir et l’encula comme ça debout, elle m’avait précisé dans sa révélation : — Sa queue était courte mais son gland si gros et solide, je n’arrêtais pas de jouir... La fois suivante et dernière fois, elle s’était refusée à lui, elle avait dit « non ! » à travers la fenêtre qu’elle referma, elle se contentait de l’allumer en déambulant à moitié à nue, ce qui eut pour effet de le rendre complètement dingue, elle aimait cette sensation, ce pouvoir de sainte nitouche... c’est lui qui vint cette fois-là, il frappa fort à la porte que Justine avait ouvert non sans méfiance, le voyant rentrer, elle marchait alors à reculons en le fixant d’un air un peu effrayé... il la traita de plusieurs mots « pute », « jeune salope »... la jeta sur le lit, la retourna en levrette, lui baissa sa culotte et d’un coup entra à nouveau dans son cul : — Il m’a fessée, même giflée, insultée et moi j’ai joui honteusement comme une folle... Cette première infidélité racontée par le menu m’a fait jouir surtout lorsque je lui demandais rétrospectivement : — T’avais avalé lorsque tu l’avais sucé ce fameux matin... ? — Il ne m’a pas laissé d’autre choix, a-t-elle répondu. À suivre...
«123»