1. Marie - Ange & Démon (2)


    Datte: 14/03/2019, Catégories: Partouze Auteur: FredM,

    sacoche. Je ne peux détacher mon regard de ses belles fesses en mouvement. En même temps je me surprends à essayer de deviner ses dessous. Je dois dire que ses sous-vêtements, je les connais bien. Marc m’envoyait souvent des photos d’elle en train de s’habiller le matin pour se rendre à son travail. Des dessous sages et colorés mais qui me faisaient de l’effet. Et là encore, au moment même où elle disparaît dans son wagon de première, je m’aperçois qu’elle m’a mis une grosse trique. Sans même le savoir, une fois de plus, Marie m’a fait bander. Le soir même, j’essayais sans succès de la contacter en lançant un appel vidéo sur Skype. Même chose les jours suivants. Ce n’est que le jeudi soir, peu après 23 heures qu’elle accepta enfin mon appel. Quelle satisfaction de voir enfin apparaître Marie sur mon écran. Elle me raconta par le détail ses longues journées sur le salon, les démonstrations qui n’en finissaient pas, les questions, les clients collants qui n’arrêtaient pas d’essayer de la draguer Je lui répondais que je ne cessais pas de penser à elle, qu’elle me manquait, que j’avais envie de la toucher tout le baratin quoi. Elle était de bonne humeur et appréciait visiblement ma façon de lui faire la cour. Voyant cela je m’efforçais d’orienter insensiblement la conversation vers le sexe. Je lui parlais strip-tease en direct, de relation à distance, de dirty talking. Je lui avouais que j’avais une petite expérience de ces choses-là. Qu’en pensait-elle ? Pourquoi ne pas ...
     essayer pour se rendre compte ? Et si je lui demandais de me montrer ses nichons maintenant ? Sans surprise, je ne récoltais qu’une langue tirée et quelques minauderies. Pour toute réponse, je n’avais qu’à m’armer de patience. Notre rencart tenait toujours. On devait bientôt se retrouver. Il ne fallait rien précipiter. — On voit tout ça dans deux jours, puis on en reparle. Me répondit-elle. Samedi matin. Une belle journée s’annonce. J’enfile ma tenue de touriste organisé. Cette fois-ci je ne serais pas pris au dépourvu. Casquette, chaussures de marche, serviette de bain, sac à dos : équipement complet. Marie m’attend déjà devant sa porte. Je suis un peu contrarié dans mes plans car je comptais bien monter chez elle et prendre un petit acompte avant de prendre la route. Ma déception est de courte durée. Dès qu’elle s’approche, je ne vois plus qu’elle. Vêtue d’une petite robe légère noire à pois blancs elle est magnifique. Elle sourit en se penchant vers la portière et grimpe aussitôt dans ma voiture. Ses cheveux sont tenus en queue de cheval par un large ruban rouge avec un petit nœud. J’adore ses grosses chaussures de marche qui contrastent avec sa robe courte si légère qui dévoile plus qu’à moitié ses belles cuisses blanches. Cette fois-ci, elle ne fait rien pour me les cacher pendant le trajet. Elle se laisse même embrasser et caresser à deux reprises. Tout juste si elle attrape mes mains lorsque j’essaye de remonter sous sa robe à un feu rouge. Il y a déjà beaucoup de voitures ...
«1234...7»