1. Marie - Ange & Démon (2)


    Datte: 14/03/2019, Catégories: Partouze Auteur: FredM,

    taille pour que ma queue soit à l’entrée de son vagin... Hmmmm, avec les vagues nous sommes en mouvement constant et mon gland entre doucement dans sa petite chatte bien serrée...sa chatte se dilate moins vite avec l’eau mais je bande comme un âne et la pénétration se fait. Ses jambes toujours nouées derrière mes fesses elle m’embrasse profondément pendant que son bassin commença à onduler. Elle accélère le rythme tandis que nos halètements s’amplifient. Je la tiens bien sous les fesses et je l’ai à moitié enfilée lorsque je commence à pivoter de manière à ce qu’elle puisse voir la colline et le chemin de randonnée par lequel nous sommes arrivés. Maintenant qu’on est en train de baiser dans l’eau je veux qu’elle réalise que tout le monde peut nous voir. Marie suit mais au fur et à mesure du mouvement elle tourne la tête. Je suis son regard et c’est alors que je les vois, deux adolescents, en tout cas de très jeunes hommes à moins de dix mètres de nous. Assis, adossés au rocher dans une sorte de faille horizontale légèrement inclinée sur la gauche de la plage. Tous les deux ont carrément baissé leurs maillots et ils se paluchent en nous regardant. Je change alors de ...
     position et me plaque de nouveau dans le dos de Marie de manière à ce qu’elle soit bien en face d’eux. Elle m’entoure de ses cuisses et commence quelques mouvements de brasse pour ne pas couler. Je suis derrière elle et je la maintiens sous les jambes en une sorte de position de brouette. Elle tortille son petit cul pour m’exciter encore davantage. Je la tire en arrière vers le rivage. J’ai de l’eau jusqu’au la taille lorsque je la soulève en la tirant vers moi. En la maintenant sous les genoux, son dos bien plaqué contre mon torse, je parviens à la maintenir quasiment hors de l’eau. Sa chatte maintenant à l’air libre s’ouvre comme une moule et je la réenfile d’un seul coup jusqu’à la garde. Je crois que je ne l’ai jamais eue aussi grosse. Elle n’a pas quitté les jeunes des yeux, l’un d’eux vient d’éjaculer tandis que l’autre agrippé à son mobile nous filme. Je ne peux m’empêcher de lui faire remarquer que partis du septième ciel nous allons maintenant nous retrouver dans le cloud. Pour toute réponse, je sens son vagin se contracter à plusieurs reprises et je commence aussitôt à la remplir. J’éjacule longuement, elle pousse plusieurs cris bien rauques à chacun de mes spasmes. 
«12...4567»