1. Henri et Patrick, un air de famille (2)


    Datte: 14/03/2019, Catégories: Partouze

    UN AIR DE FAMILLE Episode 2 — Ahhhhhh, je n’en peux plus, je vais m’évanouir de plaisir! Après nous avoir fait jouir tout notre saoul, les deux hommes décident de s’occuper de nous à tour de rôle. Henri me positionne en levrette et tire mes hanches jusqu’à ce que son sexe soit pratiquement entièrement en moi et que je sente sa hampe frotter mon clitoris, une sensation particulièrement excitante, qui me donne envie d’encore plus. Patrick se met devant moi et me fait me courber vers l’arrière en prenant appui avec mes mains sur ses jambes ce qui arrondit du même coup ma poitrine dont les tétons sont dressés tant je suis excitée. Sa verge force mes lèvres et glisse dans ma bouche. Il saisit ma poitrine à pleine main et me pilonne la bouche de plus en plus fort. Je suis comme anesthésiée et subis les coups de reins d’Henri, je suis secouée de spasmes comme un bateau qui subit une tempête en pleine mer et qui tangue au rythme des vagues. Ce tableau féerique dure cinq à dix minutes peut être, je ne sais plus. Je m’arrête de sucer Patrick pour reprendre mon souffle, soudain Henri prend la parole. — Moi aussi j’ai envie de me faire sucer, laisse-moi ta place. Tiens ma belle, goûte à mon engin. C’est maintenant Henri qui présente son gourdin à ma bouche, alors que Patrick change de place, s’installe entre mes jambes et fait glisser sa bite contre ma chatte, puis s’enfonce en moi comme une brute. Il n’y va pas par quatre chemins, il me pilonne si fort que je dois m’accrocher aux ...
     fesses d’Henri pour résister à ses poussées, sous ses assauts je n’arrive même plus à garder dans ma bouche la verge d’Henri. Ma poitrine ballotte au rythme des coups de reins et je commence à gémir comme jamais. -Oh oui Plus fort, plus vite, j’aime être baisée comme ça, encule-moi, prenez-moi avec vos monstres! Patrick pointe maintenant sa langue sur mon anus et commence à l’enfoncer dans mon trou qui s’ouvre tout seul. Je sais déjà qu’il va m’enculer. -Tu as raison, acquiesce Henri, il y a de la place pour deux, visiblement, Madame est demandeuse. Après quelques minutes, Henri se retire de ma bouche et vient chuchoter à l’oreille de Patrick qui lui laisse la place. Il pointe sa langue sur mon anus et commence à l’enfoncer dans mon trou qui s’ouvre tout seul et me lèche le petit trou Il se redresse, j’écarte ma chatte et lui ordonne : — Baise-moi! Je veux ton énorme queue! Il me caresse l’abricot avec son gland violacé, le glisse entre mes lèvres et se pousse en moi. Je jouis en sentant son énorme pieu m’écarter la vulve. -Aaahh! Quelle est bonne ta grosse queue! Il me baise à grands coups de bite, comme un salaud. D’un coup, il sort sa queue raide de ma vulve gonflée et pointe son gland monstrueux contre mon anus, en me demandant. - Je vais t’enculer! Tu aimes? Je riposte. — J’adore me faire enculer, mais ta queue est si grosse! Je vais déguster! Il lubrifie sa pine et commence à pousser son membre dans mon cul. Je sens mon anus écartelé et ce pieu énorme me dilate le fondement. ...
«1234»