1. Henri et Patrick, un air de famille (2)


    Datte: 14/03/2019, Catégories: Partouze Auteur: mlkjhg39,

    déforment mon sexe. La sensation est si intense que je m’évanouis un instant. Henri prend peur et revient me remplir le fion puis ils décident de varier les plaisirs. Celui de l’arrière passe à l’avant et celui de l’avant à l’arrière, j’ai le cul en feu. Pendant que l’un à l’avant, maintient fermement mes fesses, l’autre à l’arrière, m’enfile sans ménagement puis se met à buriner sérieusement mon anneau pleinement offert, me propulsant au septième ciel. Cette double pénétration avec deux énormes chibres au plus profond de moi me donne des frissons de bonheur sur tout mon corps. Je suis à la limite de la crise cardiaque avec tous les orgasmes que j’ai déjà eus, je pense ne plus avoir suffisamment de force pour jouir de nouveau. Mais là, prise en sandwichs par mes 2 étalons, de nouveau je sens venir au plus profond de moi, une nouvelle vague de jouissance et je crie de plaisir sans discontinuer. - Whaaaaoooooouuuuuu ça recommence! Je jouiiiiissssss encooooore! Putain de salaud, je vais mouriiiiirr! Je sens leurs jouissances approcher. Ils se retirent, Henri m’ordonne de me mettre à genoux et soudain il décharge une quantité énorme de sperme dans ma bouche. Continuant inlassablement à se vider les couilles. Son sexe crache sa semence en longs jets. Bon sang, c’est incroyable. J’essaie de déglutir mais ne peux suivre le rythme, des filets de foutre coulent aux coins de mes lèvres. Il se retire de ma bouche mais son engin ne désenfle pas, il est toujours aussi gonflé. Au moment ...
     même des dernières jutes d’Henri, Patrick envoie la sauce. De puissants jets de sperme atterrissent sur mon visage rayonnant. Il n’y a pas que la bite de Patrick qui est hors-norme, mais aussi son foutre! Il me crache littéralement une cascade de liquide chaud et blanc sur le visage. Son foutre chaud m’aveugle et se répand sur mes lèvres, mes joues et mon nez. Ce 1er jet est suivit de nombreuses autres décharges toutes aussi violentes me couvrant entièrement le visage. Pierrette qui avait reprit son carnet de desseins le jette précipitamment pour venir récupérer un maximum de laitance dans sa bouche et m’embrasse comme une folle pour me faire partager leurs semences et communier ensemble. Je suis carrément couverte de foutre, tel père, tel fils, à eux deux ils peuvent ouvrir une banque du sperme, ils ne seront jamais à découvert! Et comme son père, Patrick est toujours la queue en l’air. Il se met sur le dos et demande à Pierrette de venir s’empaler sur lui, elle s’exécute sans retenue contente de glisser dans sa chatte cette grosse trique. Il l’attire sur lui, malaxe ses seins, et s’agite en elle faisant attention de ne pas trop la pénétrer avec son organe démesuré. Henri passe ses mains sur son dos et ses fesses, s’attardant sur le petit trou qu’il mouille avec de la salive et engage un doigt dans sa rondelle. Il s’installe derrière elle et introduit par coups de reins successifs toute sa bite dans son cul. Leurs sexes se touchent dans un va et viens très agréable uniquement ...