1. Henri et Patrick, un air de famille (2)


    Datte: 14/03/2019, Catégories: Partouze Auteur: mlkjhg39,

    séparés par une fine membrane. Ils lui font subir le même outrage qu’à moi, les deux défonce-cul disparaissant à chaque poussée dans les deux orifices qui n’attendent que ça. Elle gémit et agite son bassin pour faciliter l’intromission, ce qui plait aux deux hommes, qui font des (Hans) De bûcherons. Ils donnent des coups de reins bien en cadence pendant plusieurs minutes, ils la labourent en profondeur, lui arrachant des cris de plus en plus rapides, elle jouit plusieurs fois, soumise à ce rut effréné, et ne peut bientôt plus contenir ses réactions, ses ongles griffent les épaules de Patrick. Son sexe et son cul sont distendus à l’extrême, elle mouille, laissant des traces blanchâtres sur l’énorme obélisque qui s’agite en elle. Ils se mettent à commenter leur pistonnage. Le tableau de Pierrette se faisant posséder par ses deux hommes est très "hot", avec en plus la vision d’elle se débattant mollement, mais que résignée et impuissante face à ses colosses, elle cède au plaisir et se laisse faire. Je lui dis que ça ferait une belle toile. — Je crois que pour le tableau, ce sera pour une autre fois, murmure-t-elle. Il leur faut encore plus longtemps pour arriver à la jouissance, quels étalons! Au bout de 15 minutes, Henri se vide d’un coup et lui remplit l’anus de son sperme. Le résultat ne se fait pas attendre, Patrick n’arrive plus à se retenir et éjacule longuement remplissant son fourreau intime. Il la bloque contre lui, et lui remplit le vagin de sa semence dans un ...
     feulement de félin. Quand ils retirent leurs engins et la laissent enfin, tremblant tellement qu’elle arrive à peine à rester debout, le sperme s’échappe à flot de la chatte et du trou du cul tout endolori, la semence coule le long des jambes et fait une tache sur le sol. Nous faisons une pause et j’en profite avec Pierrette pour prendre une douche, ils restent nus à discuter entre eux. Nous revenons au salon pour voir ce que deviennent nos 2 étalons, ils nous attendent en se branlant doucement, leurs verges n’attendant que nous. Pierrette va embrasser Patrick. Il la soulève et l’empale en lui donnant d’impressionnants coups de son énorme bélier dans la chatte, elle s’agrippe comme elle peut avec ses bras et ses cuisses sur le corps musclé de Patrick. La scène vécue en tant que spectateurs est d’une puissance érotique telle qu’Henri fait de même avec moi, ils nous besognent pendant une dizaine de minutes en nous paluchant. Ils sont vraiment infatigables. Pendant les deux heures qui ont suivis, ils nous ont prises de toutes les façons possibles et imaginables. Nous sommes complètement épuisées n’ayant jamais rien connu de tel, Ils viennent d’éjaculer pour la 4ème fois et Henri vient de jeter l’éponge, complètement à plat aussi bien des bourses que physiquement. Mais Pierrette arrive à faire relever encore une dernière fois la hampe de Patrick. Elle s’empare de sa bite et commence à le chevaucher avec fougue. Je me mets à quatre pattes et les regarde copuler. — Vas y maintenant, ...