1. Ma madame Claude à moi (4)


    Datte: 17/03/2019, Catégories: Transexuels

    Ma madame Claude à moi, (4) Un mois a passé, j’ai voyagé beaucoup et j’ai laissé Brigitte seule souvent. Je n’’ai pas eu d’opportunité pendant ces voyages, ou peut être je n’en ai pas recherché. Le souvenir des mes deux soirées avec Claude me font craindre de ne pas retrouver les sensations éprouvées. Brigitte a continué avec sa stagiaire, elle s’appelle Julie. Elles sont déçues de n’avoir pas eu l’opportunité de mettre en œuvre leur plan à trois. Moi non car j’attends avec impatience le plan à trois avec Claude. Ce jour arrive enfin, nous débarquons un soir, tard, à l’hôtel. A la réception je demande si madame Duprée est déjà arrivée. Sur la réponse affirmative je prends le numéro de chambre. Nous nous douchons et nous changeons. Je reste fidèle au polo, Brigitte mets un short très court qui lui rentre dans la raie des fesses et un débardeur sur ses seins nus, qui naturels, n’ont rien à envier à ceux de madame l’architecte. Je décroche le téléphone et je m’annonce. « Vous avez diné » dit-elle « Oui en route, nous sommes venus en voiture » « Moi aussi j’ai diné en vous attendant, vous me rejoignez ? » Je reponds oui bien sur et nous partons Brigitte et moi. Claude nous ouvre, elle porte une longue robe de soirée avec un décolleté vertigineux. Sa robe fendue sur un coté met en évidence une jambe et une cuisse superbe. Les yeux de Brigitte ne cessent de faire le tour de cette silhouette sublime. Claude s’en aperçoit et sourit. « C’est moi qui dirige les opérations . d’accord ? ...
     » Je n’en avais jamais douté et un regard vers Brigitte me montre qu’elle n’est pas surprise. « Je vais d’abord vous découvrir en tant que couple, vous allez faire l’amour devant moi » J’opine de la tête, Brigitte a l’air surprise mais comme elle adore faire l’amour et que le voyeurisme l’a toujours un peu tenté elle acquiesce. Nous nous déshabillons mutuellement. Brigitte a veillé à maintenir les lieux en l’état et je surprends le regard approbateur de Claude. Je commence par la caresser partout, embrassant ses seins, puis glissant ma bouche sur son ventre et atteindre son puits d’amour. Ma langue en prend possession et immédiatement le feulement rauque de Brigitte se déclenche. Elle a un premier orgasme puis deux autres avant que je plonge ma queue dans son sexe trempé. J’adore ce moment, il est magique, elle hurle au moment où je la pénètre et a un violent orgasme. Puis elle se détend et mes mouvements reveillent ses sens, elle se raidit une deuxième fois, puis une troisième, elle a les yeux révulsés et gémis en disant « encore, encore ». elle continue a avoir orgasme sur orgasme . J’ai du mal à me retenir de jouir jusqu’à qu’elle crie « assez » je me laisse aller et je jouis. J’ai un peu moins apprécié que les autres fois car mon regard suivait le comportement de Claude. Sa respiration était vite devenue rapide et saccadée, à notre rythme. Sa main pressait son bas ventre comme si elle voulait empêcher son sexe de sortir. Elle nous regarde un moment, enlacés et savourant ...
«12»