1. Femme BCBG, escorte, non, pute (104)


    datte: 02/11/2016, Catégories: Entre-nous, Les femmes, Auteur: CHRIS71, Source: Hds

    Ophélie m’entraîne dans la villa toujours enlacée. Depuis le départ de la terrasse nos affaires peu nombreuses s’envolent, c’est nue que d’un coup de pied, je referme la porte de sa chambre et que nous roulons toujours très serré sur le lit. Rapidement je me rapproche de sa jolie chatte couverte d’un fin duvet or. Alors que je vais lui sucer son petit abricot, elle me prend par la tête pour me faire descendre plus rapidement et me plaque littéralement la bouche sur ses parties intimes. Elle lâche ma figure pour écarter ses grandes lèvres et me faire apparaître un clitoris moins développé que celui d’Audrey, la réalisatrice adjoint de Johnny Biroute. Je n’ai aucun mal à le happer avec ma bouche et le masturber avec ma langue et mes lèvres comme je le ferais avec le sexe d’un amant. • Christine, tu me tues, aucun de mes amants n’a mangé mon clito comme tu le fais. Je vais partir. Oui, Oui, Oui. Je remonte mon corps à sa hauteur et je reprends sa bouche pour un baiser plus prononcé que ceux que nous nous sommes donnés en dansant le slow. Évitant d’apparaître comme inexperte elle descend sa bouche vers mes parties intimes, je fais basculer mes pieds au-dessus de ma tête comme Georges me l’avait fait faire le jour où il s’était payé Magali, l’escorte girl. Même si ce jour-là, j’avais eu du mal à garder la position trop longtemps, je veux qu’Ophélie puisse profiter de ma chatte bien béante. Elle apprécie, sa langue commence à me lécher de haut en bas. J’ai l’impression d’une ... petite chatte lapant son lait avec sa langue tout au long de ma chatte. Elle me maintenait les hanches facilitant la position. D’un coup est-ce ces par inexpérience ou par envie, sa langue par de plus bas et remonte jusqu’à mon clito. Même si le dos commence à me tirer, cette langue qui me lèche ma rondelle fait partir des ondes de plaisirs qui diffusent dans tout l’intérieur de mon bas-ventre. • Au mon cœur, continu, tu me donnes beaucoup de plaisir entre ma chatte et mon cul. Oui. En rester là est loin d’être son but, sa langue s’acharne sur mon petit œillet. Elle délaisse ma chatte pour se concentrer sur mon anus dans une jolie feuille de rose. Je vois mal avec ma position, mais elle doit faire une flèche avec sa langue et me taraude l’anus au plus loin qu’elle peut. Mes sphincters internes essayent d’emprisonner cette petite bite qui me pénètre. D’un seul coup au moment où j’allais lui demander de redescendre mes jambes, le feu d’artifice commence. Des ondes irradient l’ensemble de mon corps au point de déconnecter mon cerveau du reste. Si j’éructe, je jouis, jouis, jouis et jouis encore, je serais à mille lieues de la jouissance ressenties. Ophélie me laisse reposer les jambes et j’ai du mal à revenir sur terre. C’est une musique endiablée qui me ramène dans cette chambre où j’ai eu le plaisir de trouver un tel plaisir avec la simple langue d’une novice en plaisir féminin. Je la fais venir dans mes bras et joue contre joue. Un de ses seins sur mon sein et nos jambes emmêlées, ...
«123»