1. Claudy (3)


    Datte: 20/03/2019, Catégories: Partouze

    Nous sommes maintenant le dimanche matin. Comme promis à Pierre je me rends chez lui. En revanche ce que je n’ai pas suivi son conseil puisque Claudie est avec moi. Ma petite femme me préconise de me faire un lavement avant de partir. Je vous passe les détails de ce lavement avec le tuyau de la douche car ce n’est vraiment pas très glamour. Je ne lui dit pas que Pierre m’a demandé de porter de la lingerie. Je dois l’avouer cette lingerie n’est pas très sexy car, afin d’éviter qu’elle ne me surprenne, je prends la 1ère pièce sur la pile. Il s’agit d’un shorty noir à dentelles. Je ne tente même pas de prendre un sous tif car j’ai la certitude que la taille ne me conviendra pas. Nous voilà cheminant vers le domicile de Pierre. De temps à autre, je laisse Claudie passer devant moi car d’une part, j’ai la sensation que mon shorty dépasse de mon short de coureur de fond et aussi, et surtout, parce que je contemple la tenue de Claudie. Elle porte le même short que moi et le même débardeur de footing mais avec beaucoup plus de grâce mais surtout de sexe appeal. Je sonne au portillon de de la maison de Pierre, il active la gâche électrique et nous entrons. Il nous attend sur le perron pour nous accueillir. Je vois à sa mine contrariée qu’il est mécontent que je sois avec Claudie. À ce moment j’imagine qu’il voulait me déglinguer entre hommes et je ne suis pas mécontent d’être avec ma petite femme adorée. Surprise lorsque nous pénétrons dans le salon, la présence d’une autre femme. ...
     Et quelle présence ! Il s’agit de Sabine, la femme du docteur Pâtre. Au fil des ans elle est devenue une copine. Je l’ai rencontrée grâce à une amie que nous avons en commun. J’admire (tout comme Claudie) sa beauté, sa gentillesse, sa féminité, son sourire et son empathie envers les plus faibles. Claudie et moi fantasmons sur elle tout en nous faisant le reproche d’avoir une attirance sexuelle envers cette femme remarquable. Elle a dix ans de moins que le docteur Pâtre (Jacques) qui est notre médecin de famille depuis notre adolescence. En tant que médecin de famille, il connaît notre corps. Un peu plus celui de Claudie que le mien, car je ne sais pas si vous avez remarqué mais un médecin homme à un peu plus tendance à faire déshabiller une femme qu’un homme, lol. Physiquement je dirais qu’il est banal. Ni grand, ni petit, un peu de bide à 66 ans mais pas trop. Le dernier personnage de cette assemblée est Sébastien, 48 ans, cheveux poivre et sel. Lui est grand en revanche. Je dirai plus d’un mètre 90. Il est très grand mais aussi très moche. Lunettes à double foyer, nez crochu, tête un peu penchée, dos voûté (peut être à cause de sa taille). Mais tout ça ne l’empêche pas d’être joyeux, jovial, blagueur et très sympathique. Pierre nous présente mais ça ne dure pas longtemps car hormis Sébastien nous connaissons tout le monde. Il appelle quelqu’un qui vient servir des flûtes de Champagne. Elles ne sont pas encore servies qu’il me demande de le suivre. Il me conduit dans une ...
«123»