1. Ma coloc' Nina: Ch. 17


    Datte: 21/03/2019, Catégories: Entre-nous, Hétéro

    CHAPITRE 17: Epilogue Le soleil de ce premier dimanche de printemps filtrait à travers les volets de la chambre et me forçait doucement à me réveiller. Sous mes mains, le ventre nu de Nina. Instinctivement, j'ai empaumé l'un de ses seins. Mon érection matinale est venue se poser contre le doux coton de sa petite culotte. Nina s'est réveillée doucement elle aussi et a glissé sa main entre nous pour saisir mon sexe. Les yeux encore fermés, et sans s'être dit la moindre chose, elle a commencé à me masturber lentement, tandis que je passais, moi aussi, une main entre ses cuisses. J'ai rapidement senti le tissu s'humidifier sous mes doigts, alors j'ai baissé le sous-vêtement à mi-cuisses et Nina a ouvert écarté un peu ses jambes et glissé mon sexe entre. Avec un peu de contorsion, l'instant d'après j'étais en elle. Nous ne nous étions pas encore adressé un mot, mes yeux étaient encore à moitié clos, mais déjà Nina ondulait du bassin pour me faire aller et venir en elle. Elle a continué ainsi, silencieusement, jusqu'à ce qu'elle m'entende grogner un peu plus, alors elle a retiré mon sexe du sien et s'est retournée en me souriant, et est descendue sous les draps. Sans plus attendre, elle m'a pris entièrement dans sa bouche, et les deux mains dans ses cheveux, je me suis laissé jouir dans sa gorge. Nina a avalé, son "premier petit dej", comme elle aimait l'appeler, et après m'avoir consciencieusement nettoyé le sexe, est remonté m'embrasser. _ Bonjour, m'a-t-elle dit dans un soupir. ...
     _ Bonjour. Beaucoup de choses avaient changé dans la colocation depuis notre soirée au club, mais pas notre façon de nous réveiller. Je me suis levé et suis sorti de la chambre sans prendre le temps d'enfiler un caleçon. L'appartement était vide, Johanna n'y était presque plus. Elle s'était mise en couple avec Eric peu de temps après notre rencontre. Bien qu'un peu tristes de ne plus la voir déambuler à moitié nue dans le salon, Nina et moi étions contents pour elle. Tous les deux allaient bien ensemble. Et puis, nous continuions à la voir. On avait passé une ou deux soirées avec eux, celles-ci ne s'étaient pas terminées en parties de jambes en l'air, mais nous ne mettions pas cette idée de côté. Le café coulait quand Nina m'a rejoint dans la cuisine, nue elle aussi. Elle est venue m'embrasser avant de s'assoir à table et que je lui apporte son petit déjeuner. Les choses avaient changé également entre Nina et moi. Du moins certaines choses. Après le club, notre relation était clairement devenu une relation amoureuse. Elle m'avait dit être tombée amoureuse, et je lui avais répondu qu'il en était de même pour moi, ainsi les choses étaient claires. A partir de là, nous baisions toujours autant, mais j'avais l'impression de perdre le contrôle sur elle. J'avais de moins en moins d'ascendant sur elle, et j'avais peur qu'à terme, elle finisse par m'échapper, et ce malgré toutes ces belles choses que nous nous étions dites. Alors un soir en rentrant du travail, j'ai voulu inverser la ...
«1234»