1. Le danseur (6)


    Datte: 21/03/2019, Catégories: Partouze

    Avant que j’aie pu me retourner et ranger ma queue, la mystérieuse personne m’attrape par les bras. Elle se plaque sur moi, et met une main devant ma bouche. Je sens une opulente poitrine derrière ma tête. C’est donc une femme. Sa main est toujours sur ma bouche pour m’empêcher de parler et l’autre lâche ma main pour attraper ma queue dure sortie de son fourreau. — Chut petit coquin ! chuchote-t-elle chaudement dans mn oreille. Il ne faut pas les déranger. Ça y est je la reconnais. C’est Solène, une autre prof de danse qui travaille avec Marie. C’est une grande blonde d’une trentaine d’années. Elle a un joli visage en amande, des cheveux blonds et bouclés et une belle paire de seins. — Qu’est-ce que tu fais là petit pervers ? Tu te branle en matant deux cougars se lécher ? — Je Marie m’a appelé et je l’ai trouvé en train de faire ça. Solène est en train de me branler doucement par derrière. Je me laisse faire, heureux — Tu aimes ça, les cougars hein ? Tu aimes que je te branle ! — Oui ! Je veux tes seins Depuis que je baise Marie, je suis beaucoup moins timide. Solène me sourit et baisse son tee-shirt pour montrer deux beaux seins. Elle me fait m’assoir sur elle. Je suis à moitié allongé, encadré par ses jambes. J’ai ses seins sur mon visage et j’en profite pour les sentir, les lécher et les malaxer avec mes mains. Solène me caresse la bite avec les deux mains, l’une sur la verge et l’autre sur les couilles — C’est bon ? — Oui j’adore !! Mais au fait, que fais-tu là ? — Tu ...
     crois que tu es le seul qui fait des cochonneries ici ? Marie m’a appelé avec une surprise. Je crois que c’est toi la surprise. Je lèche ses tétons comme un bébé. — Eh bien, je crois que tu es en conditions pour y aller. Et je crois voir que Marie vient de jouir. Elle se relève et me prends par la main. J’ai toujours la bite à l’air et elle les seins dressés. Elle entre sans frapper dans la salle ou Marie et Sandra se remettent d’un 69. Elles sont nues et luisantes de sueur. La vidéo tourne en boucle derrière, mettant un fond de cri de jouissances — Regardez ce que j’ai trouvé en train de se branler derrière la porte ? un vrai petit coquin. — Je l’ai vu depuis longtemps mais il est tellement mignon quand il me mate que je l’ai laissé faire Je ne peux m’empêcher de rougir. J’ai l’impression d’être un enfant qui vient de bêtise Mais je ne suis pas un petit garçon ! Je suis un homme avec une queue qui veut baiser ! Les trois femmes s’approchent de moi — C’est donc lui ? Quel charmant jeune homme. S’exclame Sandra en roulant légèrement les r. — Et il est déjà au garde-à-vous ! Reprend Marie en baissant mon pantalon. — Je voulais le garder pour moi toute seule, mais finalement, on va bien s’amuser en le partageant. Termine Solène. Les trois cougars sont aux petits soins pour moi. Elles me déshabillent, je me laisse faire. Solène enlève mon tee-shirt puis caresse mon torse, tandis que Marie et Sandra s’occupent de mon pantalon et mes chaussures tout en caressant mes cuisses et ma ...
«123»