1. Ma nouvelle vie à Paris


    Datte: 22/03/2019, Catégories: Entre-nous, Hétéro

    Épisode 5: ma nouvelle vie à Paris : J'avais adoré ce petit passage des deux travailleurs en pause ... à présent j'aspirai à me reposer .... en fait je passai toute la journée tranquille à parfaire mon bronzage ... Le soir ce fut un nouveau cousin qui me dragua et qui obtint ce qu'il voulu : en l'occurrence moi . Tous les soirs furent pareils , et je dois dire que mon expérience augmenta considérablement cette semaine là . En tout une dizaine de sexes différents, tous plus gros les uns que les autres , m'honorèrent de leurs vigueurs et saccades viriles . Depuis cette semaine là, je compris que seule un énorme sexe ébène pourrait me satisfaire ....ces vacances restèrent graver dans ma mémoire . Je finis donc ensuite , comme prévu , mes études en Afrique avec ma famille pour revenir en France, jeune diplômée ... De retour dans la capitale , tout me paraissait gris et triste et naturellement je fus attirée par les ambiances chaudes et colorées des quartiers africains ...au grand désespoir de mes parents , qui aurait préféré me voir draguer des blancs ... Un soir , prise de nostalgie, j'allai traîner dans une boite africaine des quartiers nord . Le gars à l'entrée ne voulait pas me laisser entrer en prétextant qu'une blanche n'avait rien à y faire . Je remarquai son accent sénégalais et je lui prouvai avec quelques mots en dialecte Wolof que j'avais habité en Afrique et que les ambiances festives me manquaient ... -Il me dit : - comme tu voudras , mais ce soir , tu seras la ...
     seule blanche et tu vas pas passer inaperçue, alors à tes risques et périls ! -T en fais pas pour moi , j'ai envie de reprendre un peu de bon temps, lui répondis je , d'un air mutin . Effectivement, en entrant dans la salle de danse tous les yeux se braquèrent sur moi, ils devaient y avoir une centaine de personnes à majorité masculine et aucun blanc ou blanche . Le dj , informé par le videur me fit un petit clin d'œil , et me présenta comme la plus blanche des sénégalaises, du coup je fus acceptée sur la piste et me retrouvai très bien entourée comme dans les boîtes de Dakar... Une ribambelle de beaux gars me firent danser à tour de rôle et m'offrirent des verres . Sous l'effet de l'alcool , je me laissai embrasser par un puis deux , puis trois gars qui s'étaient mis autour de moi pour danser une salsa endiablée. Leur langue virevoltait dans ma bouche chacune à leur tour , me rendant de plus en plus excitée. Il faut dire que niveau baiser personne d'autre qu'un black excité ne peut rivaliser . Leur langue tourne à la bonne cadence , elles sont épaisses mais agiles et qu'elles s'occupent de notre bouche ou de notre clitoris, l'effet est garanti !! Mais cependant , m'afficher comme ça en public , un peu comme une fille facile n'était pas mon genre mais là je me sentais tellement chaude que je me laissais aller complètement. Deux des gars me laissèrent ensuite pour retrouver leur amis mais l'un resta pendu à mes lèvres . Il me susurra qu'il voulait m'avoir pour lui tout seul , ...
«123»