1. Le cours finit bien (1)


    Datte: 22/03/2019, Catégories: Hétéro

    *Bonjour à toutes et à tous. Ceci est ma première histoire. Merci d’avance pour vos avis (style, scénario etc...) et bonne lecture.* Une dernière semaine... C’est tout ce qu’il reste avant les vacances de Noël. Actuellement en dernière année d’école de commerce, je commence à saturer des cours. Dans six mois je serai diplômé, et j’ai hâte de commencer ce qui s’apparente à une nouvelle vie. Ne vous y trompez pas, j’adore la vie étudiante et le peu de contraintes qui vont avec. Mais j’attends avec impatience le futur. En tout cas pour l’instant, je suis en cours. Depuis le début de la semaine, il s’agit du même, avec la même prof : négociation internationale. Il s’agit de la matière principale de mon master, et de ce que je veux faire par la suite justement. Il n’empêche que mon intérêt est proche à ce moment-là du néant, et que la seule chose qui m’empêche de m’occuper avec mon téléphone et ses applications... c’est la prof ! Depuis ces deux premiers jours de cours avec elle, je ne peux m’empêcher de fantasmer sur elle et de passer mon cours à la déshabiller du regard. Pas très grande (sûrement pas plus d’1m60), elle est perchée sur ses petits talons. Et c’est mon péché mignon, jetrouve qu’il n’y a rien de plus beau chez une femme que ses jambes et ses pieds. Les siennes sont parfaitement dessinées, simplement protégées par des collants noirs transparents. Sa tenue est complétée par une jupe arrivant au bas du genou, ainsi qu’une veste de tailleur foncée. Ses cheveux brun ...
     coupé mi-courts tombent sur sa petite paire de lunettes, ce qui la rend encore plus canon. Et pour achever le tout, le cours étant en anglais, son petit accent français la rendait encore plus sexy. Bref, elle pouvait raconter ce qu’elle voulait, je ne la quittais que rarement des yeux. Malheureusement, pour moi, cela resterait uniquement un fantasme. Non pas que je n’ai aucun atout au contraire. Grand (1m85) et brun, je possède un certain charme. Pas particulièrement musclé, je m’efforce tout de même de m’entretenir. Non c’était surtout qu’il s’agissait de ma prof, et que pour moi elle était tout simplement inaccessible. Le cours se termine enfin, mais ses derniers mots m’interpellent : — Et retenez bien ce que je vous ai dit pour votre partiel, c’est extrêmement important ! Oups, ça m’apprendra à ne pas écouter... J’attends donc que les autres élèves quittent la salle pour aller la voir : — Excusez-moi madame, mais je n’ai pas bien compris pour le partiel. — Tiens Antoine... ça ne m’étonne guère, vu le peu d’attention que vous sembliez porter à mes propos. Malheureusement, je ne peux rien vous dire de plus, voyez avez ceux qui ont écoutés. Grillé... Ce petit ton ne me plait guère mais diable ce qu’il peut être excitant. Elle se retourne et marche pour aller à son bureau, quand son talon semble glisser et sa cheville tourner. — AAHH Cri de douleur bien sûr. Je m’empresse d’aller la relever, fais passer son bras par-dessus mes épaules et la guide vers son bureau, afin de la faire ...
«1234»