1. Muriel n’arrêtera jamais de m’étonner


    Datte: 23/03/2019, Catégories: Entre-nous, Hétéro

    Je vous ai souvent parler de Muriel la bruxelloise qui m’a fait découvrir pas mal de nouveauté. Mon travail me permet de souvent voyager en Europe, particulièrement dans les pays francophones. Du coup je demande toutes les missions en Belgique afin de voir ma Muriel le plus souvent possible. Cette semaine je n’ai que 2 jours de travail mais à Anvers, alors je les place jeudi et vendredi afin de profiter de ma chausse pendant tout le week end. Vendredi dès que je finis mon dernière rendez vous je file à la gare et moins d’une heure après j’arrive chez Muriel. Elle est égale à elle même joyeuse, câline et chaleureuse. Mais il y a quelque chose de different elle porte une jupe, ça fait bientôt un an que nous nous voyons au moins 2 fois par mois et je l’ai toujours vu en pantalon. Alors qu’elle est accrochée à mon cou et me couvre de bisous j’en profite pour caresser ses douces jambes. Bien que j’ai très envie d’elle je suis crevé de ma semaine alors je lui propose de se poser un peu sur le canapé et en buvant un verre. Je vais poser ma valise dans la chambre et je m’affale dans le salon pendant qu’elle nous serre du whisky. Nous trinquons, nous embrassons avant et après la chaleur de la gorgée. Nos mains se baladent sur le corps de l’autre. J’ai encore envie de boire alors je dessoude nos lèvres et attrape mon verre en lui demandant de mettre de la musique. Elle se lève et va vers la chaine mais sa démarche est étrange. Je baisse les yeux, elle est pieds nus donc ça ne vient ...
     pas des chaussures. Elle garde les cuisses serrées en marchant, j’espère qu’elle a pas mal à l’entrejambe parce que j’ai trop envie d’elle et sa bouche ne me suffira pas! Sur le canapé aussi elle s’assoit bizarrement en fait elle est sur le côté, je suis de plus en plus intrigué par la situation. J’hésite entre partir l’explorer avec ma main ou lui demander. J’opte pour le dialogue et lui dit: « Tu te sens bien? » et je pose un baiser sur sa joue. Elle rougit et me répond: « Oui » et après un moment de silence elle ajoute: « Je me suis préparée pour toi, c’est tout! » Je ne comprends pas ce qu’elle essaye de me dire, j’espère que le long silence et ma drôle de tête vont la pousser à continuer ses explications mais elle attrape une petite serviette sur la table et la laisse tomber à terre. Puis en se levant elle me dit: « Je vais te montrer » Elle se penche en avant pour ramasser la serviette et quand elle se baisse sa jupe remonte et laisse découvrir le bas de son string noir. Sans y réfléchir je pose ma main droite sur sa fesse droite en la caressant je passe mon pouce sur sa ficelle, il y a une bosse! Il y a un truc dur dans son string, du coup je relève un peu sa jupe, Muriel se penche un peu plus. De chaque côté de la ficelle noir je vois du violet dépasser. J’écarte la ligne noir pour voir ce que cette coquine a encore fait. Je découvre un gode planté entre ses fesses, mais en explorant mieux son entrejambe je vois que le gode est courbé et est aussi planté dans sa chatte. ...
«1234»