1. Christiane, Damien, Luc et Julie


    Datte: 25/03/2019, Catégories: Hardcore, Mature, Partouze

    I. BonjourJe suis Christiane…Mariée à Damien depuis 20 ans, j’ai eu deux enfants, Julie 20 ans et Luc 18.Damien est routier, moi gestionnaire de planning d'hôtelSi dans mon couple tout va pour le mieux, je subis parfois les affres de la solitude, les enfants étant grands et libres, mais vivant encore sous notre toit, je me retrouve à rêver à d’autres ports.Mon village est agréable, très fleuri, et ma maison, le cadre que nous désirions, agrémentée par un jardin potager, de fleurs, de pelouses et d’une mare, je n’aime pas le strict gazon, mais plutôt une prairie arborée, agréable et accueillante en toutes saisons pour nous et la faune sauvage.D’ailleurs, c’est là que j’ai conçu Luc, avec Damien, dans la fraîcheur d’un soir d’été, abrités par les arbres, dissimulés par leurs frondaisons, mes râles étouffés par le cui-cui des oiseaux, le grésillement des grillons et le coassement des grenouilles…J’aime la nature, la vie…J’aime l’amour…Dans ce tableau idyllique, il manque le petit jardin secret qui a disparu et que j’essaie de faire renaître, en me connectant à des sites adultes où je trouve matière à passer le temps, retrouver ce jardin quelques minutes par jour m’aide à supporter, à rêver, à m’évader…Si ma fille a eu une adolescence plutôt sans soucis, nous étions très proches et sommes devenues complices, mon petit homme ressent les tourments de son âge, les pulsions débridées et qui viennent parfois m’interpeller lorsque mon mari est absent…Provocation, innocence, je me ...
     retrouve interdite, gênée, son sans-gêne venant griffer ma libido puritaine (enfin un petit peu !)…Mon mari reste placide, il a sans doute subi les mêmes tourments, et ne veut pas brusquer mère nature, c’est passager... Oui, mais c’est moi qui subit, avec lui il n’ose pas…Mère nature peut s’exécuter porte fermée, en toute discrétion, mais certes ce doit être moins marrant, moins jouissif…J’ai eu beau essayer de calmer ses bas instincts, je suis sa mère et donc devrait susciter du respect, une certaine pudeur, comme le font tous les enfants à partir d’un certain âge, même si lui l'a dépassé...Fi de mes remarques, je le surprends encore à rêver, le sexe à la main, assis sur les toilettes avec un journal, le pensant dans sa chambre.Ses yeux m’affrontent, je baisse les miens comme si le journal revenu en bonne place m’avait caché son geste…Que pense-t-il dans ces instants ? Son livre lui montre-t-il des corps de femmes nues, des positions suggestives, voire obscènes, des vulves béantes ?Dois-je faire le vide dans sa chambre malgré qu'il soit majeur dans les faits ? Assainir son lieu de travail et de repos ?Il doit passer du temps sur internet pour ses études et rejoindre les sites dédiés.A quoi bon se battre contre les moulins à vent ?On a voulu sa liberté, je ne peux revenir en arrière et fliquer ses connexions.Est-il besoin d’avoir une nouvelle discussion, insister sur son sans-gêne, comme s’il me montrait qu’il était devenu un homme, sans se soucier de ce que je peux en penser ...
«1234...33»