1. le hasard fait bien les rencontres


    Datte: 25/03/2019, Catégories: Gay Masturbation Première fois

    Je voyage pas mal dans mon job, et surtout par train. Je suis marié sans enfants. Depuis quelques mois, mes rêves sont peuplés d'hommes nus. Mon désir de goûter à un mâle est devenu de plus en plus obsédant au fil des mois. Pas fan des réseau sociaux, je me suis quand même inscrit sur grindr, attiré par le hasard et ouvrant une porte sur une possible aventure gay. J'ai bien reçu quelques tags ou messages, des "salut, ca va" auquel je me suis toujours esquivé. La frontière était dure à franchir.Un soir donc sur la ligne Paris Bordeaux, je me connecte donc sur le site par curiosité avec mon téléphone, le casque sur les oreilles le son assez fort. Sans notification cette fois, un jeune en jean, avec un paquet de chips, vient s'installer sur le siège à côté.mon coeur commence à frapper plus fort gagné par un certain trouble. Il me tend le paquet de chips : "t'en veux, mec" ? Sidéré, surpris, pas habitué que l'on s'adresse à moi en ces termes, j'ose et plonge la main dans ses chips. je retire mon casque et réponds juste "merci" , "moi c'est Yvan" me dit-il auquel je rétorque "Kévin, enchanté". Il se colle mon oreille, ma queue se tend et commence à être comprimée dans mon slip. Il me murmure : "j'étais juste derrière toi sur le siège, et dans le reflet de la vitre je matais ton téléphone..." Il pose sa main sur ma bosse, me caresse et continue "tu aimes on dirait..." Ses gestes étaient plutôt doux et au fur et à mesure il appuyait pour bien sentir l'effet produit. J'étais ...
     raide...dingue. Il souleva ma chemise et sa main explora mon bas-ventre, mon nombril, s'attarda sur les tétons qu'il pinça délicatement. Un doux gémissement exprima mon contentement et mon autorisation à continuer.A mon tour, je tata son paquet. Il portait un jogging ce qui facilita mon inspection et dessous, un boxer. C'était la première fois et sans réfléchir je plongea ma main sous le boxer et saisit sa queue. Il était en demi bandaison. Enfin, je tenais une queue dans mes mains. je fermais les yeux et caressais ce long morceaux de chair, chaud. J'en voulais plus ...et pencha ma tête. Il descendit son bas de pantalon et j'ouvris grand la bouche pour gober sa queue. Sa main quitta mon torse pour saisir les cheveux. J'avais tellement vu de porno gay qu'il suffisait de me laisser aller au plaisir du moment : ma langue lécha son frein avant de le mordiller , je téta son gland, cracha pour lubrifier. Ma bouche s'empala sur son pieu, je remontais et replongeais immédiatement. je l'entendis murmurer "vas-y salope..." C'était une première. Il releva ma tête et me roula une pelle et me força à continuer à le sucer. Il dégagea ma queue, dégoulinant de mouille et me branla pendant que je pompais. Tellement excité, j'inonda les mains de mon inconnu de mon liquide chaud : il continuais de me branler, la queue mouillée et gluante. Lui, je le sentais au bord de la jouissance, je me retira et je reçu ses puissants jets de jute sur mon visage. nous approchâmes nos bouches, et là, il lécha mon ...
«12»