1. Dans le métro


    Datte: 25/03/2019, Catégories: Hardcore, Partouze

    Histoire romancée. Une partie m'est rééllement arrivée.A l'occasion d'un séjour à Paris, j'ai pris le métro. Ce jour là, il faisait chaud et je n'étais vêtu que d'une robe légère avec juste un string dessous. La rame était bondée et j'étais, coincée entre les voyageurs. Ballottés au gré de la rame, je sentis derrière moi une présence plus insistante. Je tourne la tête d'un air revêche pour voir mon frotteur. C'est un grand black imposant. J'en ai des frisson dans le dos. Je tentais tant bien que mal de ramener mes fesses en avant, mais le type suivait mon mouvement. Son regard est plongé dans mon décolleté et s'approchant de mon oreille, il me murmure:« Tu as de belles mamelles salope ! »Je suis choquée, mais ne peu que subir l'agression. Je rougie de honte et de colère. Mais aussi, curieusement, je sentis corps réagir et ma minette s'humidifier. De plus en plus collé à moi, je sentais son membre contre mes fesses. Je le sentais durcir contre mon cul. Sans doute enhardi par mon manque de réaction, l’homme posât ses mains sur mes hanches et relevât l’arrière de ma robe. J'étais comme paralysée. Malgré moi, je dois avouer que la situation commençait à passablement m’exciter.« Avec ce rouge à lèvres tu dois faire de magnifiques galons de pompier! Je suis certain que t'es une suceuse de première.! »Profitant de mon désarroi, il vint tout contre moi et passât sa main sous ma jupe. J'avais les yeux mi clos. Devant ma docilité, il pris de la hardiesse et je sentis un doigt ...
     s'infiltrer sous mon string et prendre possession de mon petit minou en feu. Il me pénétrât avec deux doigt. Je me mordis les lèvres pour ne pas crier. Je regardais autour de moi mais personne ne voyait ce qui se passait. Il effectuât quelques va et vient dans ma chatte trempée puis ressortit pour agacer mon clitoris tendu comme une arbalète. J'étais sur le point de jouir quand il décidât de remplacer son doigt par sa grosse queue. D'un coup d'un seul, il m'enfilât sans que personne ne s'en rende compte. La situation était dingue. J'étais entrain de me faire baiser dans le métro aux heures de pointe par un inconnu. Le pire, c'était que j'adorais ça. En quelques va et viens, il se lâchât en moi. Je jouissais en silence et mes jambes avaient du mal à me tenir.En se retirant, il me dit :« T'es trop bonne toi ! Suis moi ! On va chez moi,c'est à côté? »En temps normal, je l'aurais giflé mais dans l'état où je me trouvais, j'acceptais son invitation. Je sentais son sperme s'écouler de ma chatte. J'avais peur que ça se voit. Je sortis précipitamment de la rame mais il pris le temps de glisser un papier avec son 06 et une adresse entre mes seins. J'étais tellement troublée par ce qui venait de se passer que je décidais comme une grosse salope de me rendre à cette adresse. J’appelais le numéro, fébrile.« Alors, salope tu veux bouffer d'la queue black ? Prépare ton cul de chienne! On t'attend cochonne! »Arrivée devant l'immeuble, il m'attendait dans le hall. Dans l'ascenseur, il remontât ma ...
«1234»