1. Flash à la piscine (suite)


    Datte: 26/03/2019, Catégories: Entre-nous, Hétéro

    Moi, c'est Alex, j'ai 25 ans, je mesure 1m85 pour 74 kilos, dont pas mal de muscles, et je suis brun aux yeux bleus. Je suis un vrai bisexuel, plutôt passif avec les mecs mais pas que, et j'ai autant d'aventures avec les filles qu'avec les garçons, je me pose là où le vent me porte Je vais vous raconter la suite de mon aventure avec Emmanuel, un beau gars avec qui je me suis retrouvé à la piscine tous les vendredis soirs. Emmanuel est marié et à 3 ans de plus que moi, et j’ai flashé sur lui ! A force de patience et de ruses, j’ai réussi à lui sucer la bite sous les douches, puis à baiser avec lui lorsque sa femme est en déplacement (voir mes deux histoires « flash à la piscine » dans la rubrique « entre nous les hommes »). Tout ça a pris 6 mois, mais tout ça s’est si bien arrangé qu’il a parlé à sa femme de phantasmes sur un trio avec un autre homme et que cette dernière s’est montrée très intéressée. Il faut dire que de ce que j’ai compris, sa femme peut être assez coquine, et ils ont déjà essayé pas mal de choses tous les deux, Emmanuel lui bouffant le minou après l’amour, et l’ayant aussi convaincue de lui masser la prostate en même temps qu’elle lui suçait la bite. J’ai donc hâte de la rencontrer à la piscine ce dimanche après-midi. En arrivant près des bassins, je repère tout de suite Emmanuel dans son beau speedo turquoise à taille basse qui met en valeur son corps parfait. Pour ma part, je n’ai pas changé non plus de tenue, et je porte le même slip de bain échancré ...
     bleu marine, qui me moule aussi et fait ressortir mon bronzage que l’on peut facilement deviner intégral vu le peu de tissu... La jolie fille à côté d’Emmanuel doit forcément être sa femme. Elle est brune aux yeux verts, doit mesurer dans les 1m75, corps fin, musclé, très jolie poitrine mise en valeur dans un bikini jaune parfaitement coupé, et qui laisse deviner ses tétons qui se dessinent de façon très intéressante. On se présente (elle s’appelle Anne) et on parle de banalités. C’est un peu bizarre, parce que on sait les uns les autres que l’on est en train d’évaluer si on est prêts à une partie de jambes en l’air tous les trois, et c’est en fait assez troublant. On va nager un peu, je vois qu’Emmanuel et sa femme ont l’air plutôt souriants, ils se regardent de façon très amoureuse et je sens que ça risque de bien se terminer pour moi. Au bout d’un moment, on se retrouve où on a pied. On a de l’eau jusqu’à la taille, et je peux voir très clairement la poitrine d’Anne car son haut de maillot n’est pas doublé. Je décide d’attaquer : - Ton maillot te va très bien, il te met en valeur. - C’est gentil ça merci. Il n’est pas un peu transparent quand-même ? - J’avoue que je trouve un peu faux-cul de vouloir cacher ce qui se devine de toute façon très bien dans le cas d’un maillot de bain. Et puis, pourquoi cacher ce qui est bien fait ? Les doublures sont donc à mon avis un peu inutile. D’ailleurs Emmanuel m’avait dit que c’est toi qui lui avais choisi son beau slip de bain ? - C’est ...
«1234»