1. Ma madame Claude à moi (2)


    Datte: 26/03/2019, Catégories: Transexuels

    Ma madame Claude à moi, (2) Je gamberge après son départ. Que m’est-il arrivé ? Je ne suis pas homophobe mais pas particulièrement attiré par les hommes. Et pourtant j’ai sucé une queue jusqu’au bout et j’ai joui sous la langue d’une trans. Et c’était bon. Deuxième sujet de gamberge, le programme de demain, suis prêt à me faire enculer. Si son doigt m’a fait jouir , suis je prêt à accepter son énorme sexe ? Il est tard. Je vais appeler ma femme, elle n’est peut être pas encore rentrée. Surprise elle décroche, « tu es déjà à la maison, tu n’as rien trouvé pour ce soir ? » « si, j’ai invité la petite stagiaire à diner à la maison » « et ? » « on a diné et elle est toujours là, a ta place » « je raccroche je ne vous dérangea pas plus » « elle dort, elle est épuisée, c’était sa première fois avec une femme et elle a beaucoup aimé, et toi ? » « moi pas mal mais cela doit continuer demain, je te ferai un compte rendu global. A propos je prolonge de deux jours » « grave ? » « non je m’y attendais, il faut que j’explique nos retards » Ma femme travaille dans un cabinet de géomètre que nous utilisons et elle connaît mes affaires. Je m’endors, je ne me suis pas lavé les dents car je veux conserver le gout de nos spermes. Le lendemain la réunion ne se passe pas trop mal. Mon architecte reste très exigeante mais n’est pas agressive. Nous finissons sur un accord sur le gros œuvre. Demain sera plus dur car je domine moins le sujet, il s’agit du programme de nos sous traitants. En partant ...
     elle me dit « Je suis invitée ce soir, je vous appelle des que je rentre » Après avoir diné seul, fantasmé sur la soirée et envisagé mon comportement lorsqu’elle mettra son projet en œuvre je m’installe devant la télé et je m’assoupis. Le téléphone me réveille « Je t’attends » Je la rejoins dans sa chambre. Elle est toute nue, son sexe déjà dressé. Elle me prend dans ses bras , m’embrasse , me déshabille et collant mon sexe au sien les branlant doucement ensemble.. C’est délicieux. Elle me pousse sur le lit , me regarde et dit « Je vais commencer par te raser » comme je ris elle prend un air interrogateur « je me demande comment je vais expliquer à ma femme au retour » « C’est vrai que tu es marié, elle est belle d’ailleurs » « Tu la connais ? » « Dans le métier on se croise toujours un jour ou l’autre, mais je ne lui ai jamais parlé, tu me la présenteras, tu sais je suis bi » Je ne réponds pas mais l’idée descend en frissonnant dans tout mon corps. Elle n’a pas perdu de temps et déjà la crème à raser est en place et elle passe le rasoir, devant et derrière. Elle me rince, m’essuie. Tout cela a été un rêve car elle a su transformer ces actions en caresses, accompagnant chaque geste , d’un mouvement de doigt ou de main où il fallait, et en posant ses lèvres sur les parties mises à nu. Elle tend la main sous l’oreiller et retire quelque chose que je regarde avec horreur, il s’agit d’un plug couplé à une poire. « N’ais pas peur, c’est pour bien te préparer afin que tu n’ais pas ...
«123»