1. Valérie en week-end chez des cousins


    datte: 03/11/2016, Catégories: ff, Inceste, alliance, campagne, fête, Oral, init, Auteur: Love Doctor,

    Résumé de l’épisode précédent :Après une première rencontre torride, Julietta et Valérie entament une liaison secrète qui leur ménage des moments coquins. Les deux femmes tombent amoureuses mais un week-end de juillet, Valérie et son Marc sont invités à une réunion de famille Les semaines passaient et ma vie s’organisait doucement entre mon rôle de mère, d’épouse et celui de maîtresse de mon amoureuse Julietta. Elle prenait une place de plus en plus importante dans mon existence et parfois je prenais peur en imaginant que cela s’arrêtât un jour. Un après-midi torride chez elle ou chez moi (j’avais osé un jour où Marc était parti deux jours en formation ) me faisait oublier aussitôt toutes mes idées moroses. L’esprit humain est ainsi fait que je ne culpabilisais même pas de faire l’amour avec Julietta puis de rentrer chez moi comme si de rien n’était. J’avais même plutôt parfois l’impression de la tromper les soirs où Marc se vidait en moi sans originalité ni endurance Tout ceci aurait pu rester en l’état si la mode des « Cousinades » n’avait pas frappé la famille de Marc. L’invitation pour le premier week-end de juillet dans la maison d’un coin perdu de vue de la Nièvre ne me plaisait guère mais Marc insista et pour avoir la paix conjugale je cédai. Après tout ça nous éviterait de nous faire la tête un dimanche de plus. Après trois heures de route, Marc et moi atteignions enfin la localité perdue où se situait cette fameuse demeure. Le GPS nous sauva rapidement et la ...
    surprise fut agréable. En fait de maison, l’allée bordée de platanes nous amenait à un véritable petit manoir plein de charme. Manifestement nous n’étions pas les premiers car de nombreuses voitures étaient déjà rangées à l’ombre des arbres probablement centenaires. À peine étions nous descendus de voiture qu’un homme souriant vint à notre rencontre : — Hello les cousins ! Cette familiarité forcée m’agaçait mais comme c’était lui qui invitait, un minimum de politesse s’imposait. Je plaquai donc un sourire de circonstance sur mon visage, tentant de paraître heureuse d’être là, tandis que Marc et Xavier se donnaient une accolade un brin exagérée. L’heure qui suivit fut une succession de présentations à des personnes des deux sexes, de tous âges et dont les visages m’étaient la plupart du temps parfaitement inconnus. Il faut dire que nous n’étions pas trop proches de la famille de Marc et que les seules circonstances où nous croisions ces cousins se résumaient au hasard de la vie ou aux obsèques d’aïeux Certains prénoms me disaient vaguement quelque chose mais les années ayant fait leur œuvre, les personnes avaient soit grandi soit vieilli, expliquant mes trous de mémoire. Environ une trentaine de personnes avaient répondu à l’invitation de Xavier et d’Hélène, sa femme. Un instant je me demandai comment tout le monde tiendrait pour dormir mais la propriété possédant des dépendances au fond du parc, a priori on ne devrait pas être trop les uns sur les autres Marc fut vite accaparé par ...
«1234...7»