1. la femme de mon pote


    datte: 03/11/2016, Catégories: Masturbation, Première fois, Auteur: paisa2, Source: xHamster

    A l'époque j'étais célibataire, beau garçon mais pas en très grande forme après une séparation toute récente d'avec mon amie avec laquelle j'avais vécu plus de 10 années. J'étais parti en camping avec un couple d'amis Mark et Jennifer. Elle, grande blonde sportive avec un corps à damner un saint mais d'une timidité presque maladive. Lui, taille moyenne, grand sportif comme moi. Nous nous entendions comme larrons en foire si j'ose m'exprimer ainsi et du coup, nous avons décidé de dormir tous les trois dans la même tente plutôt que d'en amener une pour moi etc. etc. Nous y étions un peu à l'étroit mais bon, ce n'était que pour dormir alors ça ne devait pas poser trop de problèmes de promiscuité. La 1ère nuit, rien de spécial ne se produit sinon que Jennifer se plaint de ne pas avoir dormi du tout à cause du fait qu'elle se trouvait près du bord la tente ce qui lui faisait peur. En effet, les bruits de la nuit prennent une toute autre dimension lorsqu'on est dans le noir total. De plus, en bord de mer certains oiseaux poussent des cris qui ressemblent à des lamentations de bébés abandonnés et pour ceux qui ne connaissent pas, c'est vraiment à vous glacer le sang. Bref, elle nous dit qu'elle serait plus rassurée de dormir entre nous ce à quoi mon ami, lui réponds qu'il n'y voyait pas d'inconvénient si de mon côté ça ne posait pas de problème non plus. Il lui propose néanmoins de prendre un de ses somnifères pour ne pas entendre ces fameux bruits comme il le fait lui. J'apprends ...
    alors qu'ayant le sommeil léger, il est obligé de prendre des somnifères lorsqu'il est en camping car sinon le moindre bruit le réveille et il n'arrive pas à dormir de toute la nuit. Bref, elle n'est pas très chaude pour cette solution aussi, le 2ème soir, la voilà couchée entre nous. Ça me fait bizarre de sentir la chaleur de son corps près de moi et je m'endors en essayant de chasser des pensées coquines la concernant. Durant la nuit, je me rends compte qu'elle a carrément poser sa tête dans le creux de mon épaule contre mon cou. Elle m'a presque enjambé avec une de ses jambes. Je sens encore plus la chaleur de son corps contre le mien, ses seins à travers le fin tissu de son t-shirt me troublent, sa cuisse contre la mienne encore plus. Je me mets à bander comme un fou. Je n'ose pas bouger de peur qu'elle ne se réveille et se mette à hurler en se méprenant sur ce qui s'est passé. Dans ma tête, je réfléchis à toute vitesse. Je pense à mon ami qui lui aussi, s'il se réveille en nous découvrant pratiquement enlacés, risquerait de ne pas apprécier le spectacle puis, je me dis qu'il fait nuit noire et qu'il ne risque pas de voir quoi que ce soit dans ses conditions. C'est alors que je me souviens qu'il dort avec un somnifère du coup, je suis moins affolé par la situation. J'essaie néanmoins de me dégager mais il me faut me rendre à l'évidence. Ça ne sera possible que si elle, me libérait de cette fâcheuse posture. J'essaie quand même de la repousser mais dans la seconde qui suit, ...
«1234...»