1. Soirée(s) Parisienne(s)


    datte: 21/04/2017, Catégories: fhh, couple, boitenuit, danser, Voyeur / Exhib / Nudisme, Voyeur / Exhib / Nudisme, entreseins, Oral, Oral, préservati, double, hdanus, init, tutu, boitenuit, Auteur: Drikc78, Source: Revebebe

    — Merci beaucoup ! À demain Il est 15 h 17 à ma montre lorsque je raccroche. Mon père a accepté de garder les petits le lendemain. Nous pourrons donc nous réserver notre petite soirée, que j’ai bien évidemment planifiée dans ma tête. 15 h 29 : Je raccroche pour la seconde fois Je viens de réserver dans un restaurant du 2ème arrondissement de Paris. Nous mangerons donc aux chandelles à partir de 19 h 30 demain. C’est effectivement à mon tour de nous organiser notre petite soirée, et je te réserve quelques surprises. Je ne te parlerai donc pas du troisième coup de fil. Samedi : il est temps d’emmener Enzo chez mon père tandis qu’Hugo est au foot et que nous ne le verrons pas avant demain : le reste de la journée est donc à nous. À l’aube du printemps, les journées sont plus douces, et nous pouvons profiter de la lumière du jour plus longuement. Cet après-midi-là, je te sens d’humeur coquine La surprise que je te, ou plutôt nous réserve me laisse, malgré tout, une forme de doute, mais bon Tu ne sais donc pas du tout ce que nous allons faire et je reste attentif à tout ce que je pourrai te dire au cas où tu relèverais un indice En vain ! Il est près de 15 h quand je te demande de te préparer. Je t’emmène à Paris, et je veux profiter de ces dernières heures du jour pour nous balader avant d’aller au restaurant. Chose exceptionnelle, je t’impose de t’habiller plutôt sexy. Tu mets ainsi la jolie robe que tu avais au mariage de Philippe et Estelle, te maquilles et te coiffes : tu es ... magnifique et tellement désirable. Nous voilà donc à Paris, aux Champs-Élysées où nous profitons des douces températures avant d’aller manger, et nous promenons main dans la main. Il fait effectivement beau, et c’est tout à fait le cadre idéal pour savourer ce moment à deux sur la plus belle avenue du monde. Le restaurant n’est pas très loin mais nous devons prendre le métro afin de ne pas arriver en retard. Nous nous dirigeons donc vers la station la plus proche et nous engouffrons dans le wagon. Un changement et deux stations plus tard, nous voilà à proximité du restaurant. Le garçon nous accueille et nous place à la table pour deux que j’avais préalablement réservée : la soirée commence ! Nous nous régalons, et bavardons de tout et de rien en profitant d’un merveilleux vin. La discussion porte encore sur les fabuleux moments que nous passons actuellement, et du mariage en approche quand ton soudain silence m’interroge : — Qu’est-ce qu’il y a ?— Rien, je me demandais encore ce que tu m’as réservé pour la suite— Je ne peux rien te dire ! Tu dois patienter pour te retrouver devant le fait accompli Tu me souris, toujours dans l’interrogation, mais te soumets à l’idée de découvrir au coup par coup le déroulement du reste de la soirée. Le repas est délicieux, et nous profitons de la tranquillité du moment en prolongeant la dégustation de ce formidable vin qui nous enivre raisonnablement. Nous acceptons le digestif proposé après un divin dessert, puis prenons un café en attendant ...
«1234...10»