1. L'acceptatrice (3)


    datte: 03/05/2017, Catégories: Divers, Auteur: mhoymème,

    Qu’allais-je lui apporter? Des bonbons, comme le chantait Brel? Une bouteille de vin? Des dessous coquins? J’avoue que cette dernière idée me plaisait un peu, mais ma relation avec Nathalie débutait juste et il y a des choses qui ne se font pas, du moins pas tout de suite, pas pour un premier rendez-vous! J’optais finalement pour des fleurs, un bouquet de roses dont la couleur rappelait celle de ses socquettes, que je portais toujours en moi. Je me fis belle, un peu de vernis sur les orteils, les cheveux coiffés en deux tresses, un soupçon de bleu autour des yeux. Je changeai tout de même de tenue, un chemisier et une jupe remplaçant ma robe, et chaussai des escarpins. Sur la route, mon cœur me semblait battre davantage que lorsque j’étais nue sous ma robe. Je trouvais facilement de quoi me garer et je me présentai à l’heure convenue chez Nathalie. Elle m’ouvrit, m’embrassa, accepta mes roses qu’elle mit dans un vase. « Tu me plais beaucoup avec tes tresses. Bon, viens, on va manger dehors. Mes capacités culinaires sont vraiment faibles, et te préparer des nouilles pour une première soirée n’a vraiment rien de transcendant. - Pour te découvrir, échanger avec toi, faire des folies, la nourriture n’a que peu d’importance. - C’est gentil, mais j’ai réservé pour 20H30, le resto est à côté mais ne trainons pas. » C’était un petit restaurant de quartier, de longues nappes blanches couvraient les tables et descendaient presqu’à terre. Nous nous installâmes, Nathalie me prit la main ...
    et y déposas ses lèvres. « J’ai commandé pour nous deux, j’espère que la surprise te plaira. - Et c’est la seule surprise de la soirée ? - Pourquoi ? Tu en veux d’autres ? - Non, oui, peut-être, je ne sais pas. - Tu te sens prête à m’obéir ? - Ce que je veux dire, c’est que je me suis retrouvée quasiment nue hier, alors j’ai un peu peur de ce que pourrais me demander. - Tu sais, j’ai simplement pensé à trouver un restaurant et à ce que nous allions nous dire. Je n’ai rien planifié du style à l’entrée, je lui demande sa culotte et son soutien-gorge au dessert. - T’es bête, mais ça me rassure. - Si tu veux, tu peux être le prince charmant et moi je serai la belle au bois dormant . - Pardon ? - Viens m’embrasser, idiote." Je regardais autour de moi, quelques tables étaient occupées, mais personne ne semblait s’intéresser à notre table. Notre premier baiser en public, je le redoutais et j’en mourrai d’envie. Je me levai, lui caressai la joue et je l’embrassai, d’un petit patin qui lui disait que j’en voulais d’autres. Et là, catastrophe, une de mes tresses plongea dans son verre ! Un fou rire nous prit toutes les deux. « Si tu voulais te laver les cheveux, tu aurais pu le faire à la maison ! -C’est juste pour goûter ton verre, pas pour autre chose. - Haha, tu veux connaître mes pensées? - Non, sérieux, pas déjà. » Une serveuse souriante nous apporta nos assiettes sur lesquelles trônaient deux bouchées à la reine. Elles étaient délicieuses et le temps que Nathalie ait terminé sa ...
«1234»