1. Un vrai problème de conscience


    datte: 06/05/2017, Catégories: fh, extracon, grossexe, neuneu, Collègues / Travail, toilettes, Voyeur / Exhib / Nudisme, odeurs, fmast, Oral, fsodo, confession, Voyeur / Exhib / Nudisme, masth, Auteur: Mélodie 2, Source: Revebebe

    Je ne connaissais pas ce site avant d’y envoyer ce récit. J’ai d’abord eu envie, ou besoin, de consigner par écrit ce qui m’était arrivé, afin de soulager ma conscience pourrait-on dire. Et puis, en l’écrivant, l’idée m’est venue de le partager, pour que d’autres le lisent. En partageant mon secret, j’ai un peu l’impression d’y associer des complices et d’être un peu moins coupable. J’ai donc cherché où je pouvais l’envoyer sur l’Internet et je suis tombée sur ce site. Au préalable, je dois bien insister sur une chose : ceci n’est pas une histoire que j’ai inventée. Tous les faits que je vais révéler ici se sont réellement déroulés, exactement, ou à peu de choses près, comme je m’apprête à vous les raconter. Il ne s’agit donc aucunement d’un fantasme (des fantasmes, comme tout le monde ou presque, j’en ai, mais je n’avais pas celui-ci, je peux vous le garantir ). Ce que vous allez lire est la réalité et c’est bien pourquoi cette histoire, mon histoire, constitue un sérieux problème avec lequel je suis obligée de composer aujourd’hui. À mon grand désarroi Je m’appelle Mélodie. J’ai 40 ans et je suis institutrice dans une école de province. Je sais que l’on doit dire « professeur des écoles », mais je suis un peu « old school » et je préfère le terme « instit ». Bref J’ai deux enfants que j’adore, un mari dont je suis toujours très amoureuse et je mène ce que l’on peut appeler une vie « normale ». Boulot, vie de famille, copains, vacances Je suis très heureuse dans mon travail ... et je ne regrette pas mon choix. Tout se passe très bien à l’école et mes collègues sont charmants. Mais c’est pourtant dans cette école que ma vie vient de basculer dans une situation devenue totalement incontrôlable. Je vous explique Depuis quelques années, notre école s’est mise d’accord avec la mairie de notre ville pour tenter d’intégrer des personnes atteintes de handicaps légers. Donc, chaque mercredi midi, un des pensionnaires d’une institution locale vient passer une heure ou deux à l’école afin d’y réaliser de menus travaux de nettoyage. Rien de bien compliqué, évidemment il s’agit de passer le balai dans la cour, de vider les poubelles ou de nettoyer des vitres, ce genre de choses. Et tout s’est toujours très bien passé. Jusqu’à cette année On nous a envoyé un dénommé Bruno, âgé de 25 ans. Il a l’air très calme, très doux. Pourtant, physiquement, c’est un genre de colosse. Une vraie montagne. Il n’est pas question, pour ma part, d’être méchante, entendons-nous bien, mais on ne peut pas dire que son regard respire l’intelligence et pour cause, je vous ai expliqué d’où il vient. J’ai noté qu’il a la lèvre inférieure qui pend un peu bêtement et il se déplace toujours très lentement. Une vraie limace. Avec les collègues, pour déconner, on l’appelle « sexy-boy » C’est pas super sympa, mais on est toutes très gentilles avec lui. Le mercredi, quand il vient prendre son service vers midi, les cours se terminent et j’ai l’habitude de rester travailler dans ma classe pendant ...
«1234...9»