1. le chauffeur de taxi


    datte: 25/05/2017, Catégories: Anal, BDSM / Fétichisme, Transexuels, Auteur: Prescillia, Source: xHamster

    Un matin de la semaine, j’attendais un colis de dessous que j’avais commandée sur le net. La Poste devait me le livrer ce jour-là, je surveillais le passage du facteur. En attendant je me préparai pour aller travailler... Dans la salle de bain en culote, soutif, collant et pantoufles (je sais ce n’est pas trop sexy...), je me maquillai... Quand, enfin, ça sonna à la porte... J’enfilai un peignoir, pour être présentable pour réceptionner mon colis auprès du facteur... Quand j’ouvris la porte... surprise ce n’était pas le facteur...mais un chauffeur de taxi que j’avais connu à la sortie de boite un petit matin... Le jour où il m’avait récupéré dans son taxi, je n’étais pas sobre du tout... j’avais consommée beaucoup trop d’alcool... Je me souvenais que malgré mon état, il avait été charmant avec moi en me flattant sur ma tenue... Il faut dire que lorsque je sors le soir en boite, je me dévergonde un peu... Je me souviens que ce soir-là, je portais une petite robe moulante noire très courte à paillettes, décolleté et dos nu, sans soutif, avec un petit collant noir fantaisie à pois de différentes tailles, un string noir en dessous, et des escarpins à talons fins noir. Je ne me rappelle plus trop bien de mon comportement ...mais je pense qu’il a dû profiter un max de se rincer l’œil... en s’apercevant rapidement que je n’étais pas une fille... Malgré mes explications pour lui donner mon adresse, (je ne pense pas très précises...) il avait quand même réussi à me déposer chez ... moi... m’avait accompagné jusqu’à mon appart. et ouvert ma porte... Il m’avait pas fait payer sa course, et m’avait laissé sa carte de visite... Je l’appelai régulièrement dès que j’avais besoin de ses services... Puis de fil en aiguille, il a fini par mettre son fil dans mon aiguille... Je lui payai les courses en nature... Ça finissait toujours dans la petite ruelle sans issue sombre à côté de chez moi, sur la banquette arrière de son taxi... Mais revenons à ce matin-là... « Surprise !!! » Me dit-il... en costume, cravate comme d’habitude, avec son oreillette qui clignotait à son oreille droite... Il m’expliqua qu’il était dans le coin pour une course qu’il venait de finir... et qu’il avait une terrible envie de baiser... Toujours sur le coup de la surprise, j’ai tentée de lui expliquer que j’attendais un colis et que je devais me rendre à mon travail... Il me rassura en me disant qu’il ne voulait pas et qu’il n’avait pas le temps de faire le grand « jeu »... Mais un petit dégorgeage de poireau lui suffirait... Il me fit quelques baisés sur la bouche et dans le cou, tout en baissant sa braguette... Je pris les choses en mains (ou plutôt la « chose » en main...)... J’essayais de regarder ce que je faisais en baissant mon regard et mon visage, mais excité, il n’arrêtait pas de m’embrasser de partout... Je n’eus pas de mal à finir, quand même, à tâtons, par sortir son chibre qui était raide et dur comme un bâton de son slip... Libérée de ses baisés, je me suis accroupie devant son ...
«1234»