1. RER du soir


    datte: 26/05/2017, Catégories: Gay, Auteur: jeano88, Source: xHamster

    Il était vers 22h, un soir de février, rentrant chez moi en banlieue dans un RER d'ile de france. Un train arrive sur le quai avec un peu de retard mais rien de vraiment inhabituel vers cette heure qui cumule les retards des heures de pointes. S'arrête à mon niveau un wagon entièrement vide et éteint, j'essaye quand même d'y accéder, n'ayant pas peur du noir et aimant rester plutôt au calme en rentrant tard pour me reposer, mais la porte du wagon ne s'ouvre pas expliquant ainsi le fait qu'il soit vide, je me rabat rapidement sur le wagon d'après qui était quasiment vide mis à part quelques voyageurs...sachant que d'autres personnes risquent de monter lors des prochains arrêts et recherchant toujours de la tranquillité, je tente de rejoindre le wagon vide par la porte intérieure qui s'ouvre avec un peu de difficulté mais s'ouvre quand même, je monte à l'étage et trouve une le wagon entièrement vide me pose sur un carré de 3x3 sièges, met mes écouteurs. Quelques minutes plus tard, lors du premier arrêt après notre départ je repère un petit groupe d'amis de 4 mecs tentant de monter dans le wagon sans trop y arriver. Ayant vécu la même situations quelques minutes plus tôt je lance un petit sourire du genre &#034bien essayé&#034. Je les vois donc rejoindre le wagon d'après en courant. Etant dans le noir par rapport à la gare je pouvais voir sans être vu. Seuls les lumières des gares venaient perturber le calme auquel je prétendais. Quelques secondes plus tard j'entend du bruit ... arriver de la porte intérieure qui relie les wagons entre eux, je n'y prête pas trop attention et reste avec la tête appuyée contre la vitre en mode repos. Je vois donc arriver en face le même groupe d'amis des jeunes de 19 à 25 ans à mon avis, plutôt stylé jeune de cité parlant plutôt fort et perturbant ma tranquillité. Ayant 24 ans à ce moment là, et ayant affaire régulièrement à ce type de jeune je sais qu'il ne faut pas trop faire attention à leur présence et limite s'effacer si possible, chose impossible vue comment le wagon était désert. Bref, ils passent à côté de moi en disant qu'ils avaient de la chance de tomber sur un wagon vide et que c'était rare, rien de vraiment intéressant à mon avis, je tourne donc le visage pour regarder à nouveau par la fenêtre toujours avec ma musique. J'entend alors un des mecs me dire bonsoir, mais dans l'esprit de les ignorer je ne répond pas faisant mine de ne pas avoir entendu et espérant qu'ils continuent leur chemin. Le mec insiste donc faisant arrêter son groupe d'amis et se pose face à moi. Ne pouvant l'ignorer davantage, j'enlève mes écouteurs en disant: -oui? -bonsoir me répond-il -bonsoir -tu es seul dans le wagon? -je pense, mais bon plus maintenant à ce que je vois A ce moment là, ses amis se posent donc à coté de moi, je les regarde d'un air inquiet -ca ne te dérange pas qu'on fasse un bout de chemin ensemble? -ben non du tout (alors qu'il était clair que je pensais le contraire, la situation et le faite qu'il fasse noir ...
«1234...»