1. Première Partie de Sexe en Forêt. 1/3


    datte: 28/05/2017, Catégories: Gay, Première fois, Auteur: Opap66, Source: xHamster

    Publié sur le Net par : Bigears, sous le titre : First Time Sex in the Forest. Traduction, Adaptation : Opap661- La rencontre. Je devais avoir 7 ou 8 ans quand j'ai compris la jouissance qu’il y avait à être nu devant les autres. Mes parents étaient très pratiquants, et tout ce qui avait un rapport avec le pénis ou l’anus était sale. C’était un péché très grave d'être vu intentionnellement ou accidentellement par d’autres. Aussi, quand un de mes copains a suggéré que nous regardions nos quéquettes, j’ai été à la fois choqué et excité. Nous avons fabriqué une petite tente avec une couverture et le séchoir à linge, et nous avons tous rampé à l'intérieur. J'ai été le premier à être volontaire. Il n'y avait pas beaucoup de place sous la tente. Les deux filles et l'autre garçon m'ont aidé à retirer mon tee-shirt. J'ai hésité un peu à montrer mon &#034Mickey Mouse&#034 comme je l'appelais, mais une des filles a baissé mon short d’un coup sec, dévoilant ma petite érection. Je ne comprenais pas les sensations énormes que cela me procurait. C'était fantastique, mais l’un de nous a dit que des adultes arrivaient. Je me suis rapidement rhabillé dans la panique, faisant comme si rien ne s’était passé. Nous avons recommencé d’autres fois, et j'étais toujours le premier à être volontaire. Quelques années plus tard, par une chaude nuit d'été, je n’arrivais pas à m’endormir. J'ai eu l’envie irrésistible de me mettre nu dehors, au frais. J'ai glissé hors de mon lit, habillé en pyjama, et ... me suis faufilé dans les escaliers et la porte de derrière. Notre maison était près de l’endroit où nous avions fait nos petits déshabillages. Je me suis avancé prudemment sur le chemin. J’ai traversé la haie près d'une petite colline. J'ai retiré mon pyjama, et j’ai savouré le moment ou mon pantalon a glissé à mes chevilles et où je l’ai enjambé. Sentir l'air frais sur mon corps était quelque chose de merveilleux et j'ai eu une érection qui a grossi rapidement. J'étais si naïf à cette époque que je ne savais pas comment on se masturbait. J’appréciais simplement de me balader dans la fraicheur de la nuit avec ma queue qui se balançait devant moi. Je savais que, derrière la colline, on ne pouvais pas me voir. Mais bientôt, j’ai eu envie d’aller en haut de la butte, où je pourrais être vu depuis les maisons voisines. À cette heure tardive, il était peu probable que quelqu’un soit encore debout à regarder, mais la seule pensée que quelqu’un pouvait me surprendre augmentait mon excitation. Je me suis promené, nu, pendant plus d’une heure, puis, à regret, je suis rentré et me suis recouché. Je ne savais pas pourquoi mes testicules me faisaient mal mais, cette nuit là, j'ai eu un rêve humide qui a souillé mon pyjama. J'allais à l’école catholique pour garçons. J'étais très timide avec les filles et on ne parlait pas de sexe. De temps en temps, quelques garçons plus âgés montraient des photos dans des magazines, avec des filles aux seins nus, et cette simple vision déclenchait une ...
«1234...»