1. Le rendez-vous est fixé


    datte: 29/05/2017, Catégories: ffh, campagne, magasin, collection, hsoumis, soubrette, Transexuels, jeu, lettre, lettres, Auteur: Poussin jaune, Source: Revebebe

    J’ai hésité mille fois avant de poster cette annonce sur ce site de rendez-vous chauds. Tantôt la raison, tantôt l’envie de laisser parler (hurler serait plus exact) mes sens me poussaient respectivement à retarder ou à avancer le moment que je devinais inéluctable où je laisserais ma sensualité prendre le dessus. Ce soir, après avoir arpenté de manière erratique Internet, mes doigts ont frappé presque machinalement l’adresse du site. De manière tout aussi hypnotique, j’ai dactylographié le petit mot, préparé depuis plusieurs jours dans mes songes les plus secrets lorsque je laisse ma tête s’enfiévrer à imaginer le scénario de cette aventure. Cela va presque trop vite à écrire. J’y indique dans le même mouvement l’adresse électronique bidon que j’ai constituée pour l’occasion. Mon annonce est prête. Si j’appuie sur la touche « envoyer », je plonge J’ai du plaisir à postposer, à me torturer l’esprit sur ce qui n’a qu’un minuscule pourcentage de chances d’aboutir. Après tout, je n’ai pas l’intention de mettre une photo et d’ainsi augmenter mes chances. Par ailleurs, les annonces des femmes sur ce site ne renvoient guère qu’à une terne prostitution. J’appuie Je plonge. Dès le lendemain, après une nuit troublée par ma décision, et alors que j’imagine bien que mon annonce ne sera pas publiée aussi rapidement, je vais voir fiévreusement sur ma boîte mail si, par hasard, j’ai reçu une réponse. Rien. Évidemment. Je réessaie une heure après. Toujours rien.« Allez, me ... dis-je,interdiction de regarder ma boîte mail avant le lendemain, et pas plus d’un regard par jour » Le lendemain, le surlendemain, toujours rien. Trois jours plus tard, je me dis que j’ai bien fait de poster ce mail car cela me donne l’occasion de comprendre l’inanité de ma décision Le quatrième jour, un bref mail arrive. L’adresse ne m’apprend rien. Également, bien évidemment, une adresse de circonstance. J’ai décidé de plonger ; je nagerai. Et puis, la concision de la réponse, ce « e » délicieux à « intriguée », cet emploi correct du français finissent de me décider. La réponse est arrivée le surlendemain. J’ai répondu, immédiatement, dès que j’ai reçu son mail. Cher Vous (essayer la majuscule, c’est l’adopter),C’est une drogue que cette conversation. J’en redemande, comme de vos caresses.L’avion ? Cela fait rêver, mais les abords des champs d’aviation sont trop moches et je n’ai pas envie de gaspiller mes secondes avec vous à me promener dans un taxi jusqu’à rejoindre notre lieu de débauche (dont j’ai envie). Le train. Non, cela bouge trop. Le nudisme ? Je n’ai jamais osé, mais pourquoi pas ? Cependant, se rencontrer et ne même pas avoir le plaisir de s’effeuiller, n’est-ce pas perdre une partie de la jouissance de se découvrir ? Non, proposez-moi autre chose. Je suis certaine que vous pouvez faire mieux. Je voudrais un endroit rien qu’à nous (avec du confort et une grande baignoire) où nous n’aurions pas de vis-à-vis, et pas trop loin.Je vous interdis de me faire mal et d’essayer de ...
«1234»