1. Des jolis bas blancs (1)


    datte: 31/05/2017, Catégories: Transexuels, Auteur: galahn, Source: Xstory

    C'est un soir de Juillet que nous avons décidé de nous revoir... Nous nous sommes vus quelques jours avant, avons discuté, et nous nous sommes plus. Peut-être étions-nous assez excités de cette rencontre ? Je suis arrivé chez toi et c'est avec surprise que tu m'as accueilli ainsi vêtu : tu portais une minijupe, avec des escarpins bas. Tes jambes étaient galbées de collants ou de bas, je ne le savais pas encore, blancs, comme tu me l'avais dit Fines, et sexy, je ne pouvais détacher mon regard de tes si belles jambes. - Oui !, tu portes des bas, je viens de voir ton porte -jarretelles Je ne sais pas si tu l'avais fait exprès ! Je te regardais te déhancher en marchant devant moi, nous nous dirigions vers le séjour. Tu étais femme, belle et sexy. Tu étais maquillée, presque outrageusement, nous avions ainsi décidé les choses pour notre première rencontre. Je devais être "libre", et toi, attirante, aguicheuse. Tu m'as proposé à boire, et tu es allée vers ton bar, un meuble dans ton petit salon, en hauteur Tu t'es tendue vers les bouteilles, et j'ai bien vu tes bas blancs, avec un porte-jarretelles tout aussi blanc. Ta minijupe devait être le jeu ! En t'approchant de ton bar, je t'ai suivie, petit cochon qui était devenue une belle vicieuse, et je me suis collé à toi, j'étais déjà dur, et ma queue n'a pas eu de mal à trouver l'espace d'entre tes fesses. Mes mains se sont posées à tes hanches, tu es restée immobile ainsi, t'offrant à mes mains. - Tu es sexy, Blanche ! C'est ... ainsi que j'avais décidé de t'appeler, puisque nous nous étions rencontrés par Internet autour d'un jeu de sous-vêtements blancs. Ta poitrine n'avait rien de féminine, on aurait pu dire que tu étais une "plate", mais cela m'a excité quand même ! Je t'ai caressée, toi, toujours immobile, tendue comme si tu allais chercher un trésor sur une armoire. Ton tee-shirt, très moulant, ne faisait sortir que de tout petits seins. Tu étais si féminine ainsi parée, je t'ai caressée. Mes mains ont découvert les plis de ta jupe, tandis que mes lèvres se sont posées à ton cou. Parfumée, et aguichante ! Tu avais tout fait, parfaitement, et nous étions terriblement excités, je pense Peu de paroles s'étaient dites entre nous, nous savions ce que nous voulions, et je te caressais, je me logeais entre tes fesses. Les mouvements de ton bassin m'indiquaient que tu me sentais, j'étais dur ! Habillé d'un pantalon léger, le tissu de ce pantalon ne pouvait pas cacher que j'avais envie de toi Tu t'es alors cambrée en me disant : - On ne se boit pas un petit coup avant ? - Comme tu veux, mon joli, ou ma jolie ? - Je préfère ma jolie, je te plais ? - Oui, bien sûr que tu me plais, sinon, je ne serais pas là , ma jolie Et j'ai recommencé à t'embrasser dans le cou et à te caresser, mes mains allaient là où cela te faisait plaisir, j'entendais tes soupirs ! Mes mains allaient de tes petits seins à ta taille, puis allaient se perdre à tes jambes, disparaissaient sous ta petite jupe courte, très courte, et ...
«1234...9»