1. marié,mes premiers pas dans la bisexualité (2)


    datte: 03/06/2017, Catégories: Gay, Auteur: oliver68, Source: Xstory

    Suite de ma première expérience entre hommes ou j'ai sucé volontairement un homme sans l'avoir prémédité et réussi un peu forcé à prendre en gorge profonde. Je suis toujours couché en pleine nuit sur cette table d'aire d'autoroute, sur le dos seulement vêtu de ma chemise ouverte, les yeux clos qui n'ont pas envie de s'ouvrir, un reste de sperme au bord des lèvres reprenant ma respiration quand je ressent une douce chaleur humide sur mon gland. Je n'ai pas envie d'ouvrir les yeux, j'apprécie l'instant en me disant qu'il me remercie en me suçant à son tour alors que je me rends compte que ma queue est toujours dressée et à la limite de la jouissance mais je ne me suis pas déversé ce qui ne saurait tarder. Que sa bouche me fait du bien, une main que je trouve maintenant douce agace en alternance mes tétons les pince doucement, les étire entre deux doigts, son autre main caresse mes couilles les malaxe puis les enserre à la base comme s'il voulait me les arracher mais ne fait que tirer modérément pour les tendre ce qui me procure un plaisir inconnu. Je suis comme dans un rêve mené à la limite de la jouissance puis freiné puis ça recommence, que c'est bon après ce que ma bouche à subie. Je sent de plus en plus de salive couler le long de mon vît et descendre entre la naissance de mes cuisses pour se diriger vers mon anus qui se contracte alors que j'essaie de me retenir de jouir. C'est un expert de la fellation ni ma femme ni mes ex ne s'y sont jamais prises aussi bien malgré de ... la bonne volonté. un doigt titille maintenant mon orifice vierge, je suis bien, mes yeux toujours fermés pour apprécier au maximum cette fellation mais je ne veut pas être sodomisé, déchiré, défoncé par ce membre impressionnant. - non on était d'accord pas mon cul -hum hum fut la seule réponse sans arrêter les jeux de langue, de lèvres sur ma queue qui en devient hyper sensible et qui ne tiendra plus longtemps. le doigt recommence à caresser en rond mon orifice, de la salive s'y rajoute et soudain d'un petit coup sec une seule phalange me pénètre, le doigt n'est pas gros je n'ai pas de douleur et il tournoie, joue sans chercher à pénétrer plus en profondeur. -c'est bon, suce moi bien à fond ou retire toi je vais venir, je ne tient plus le doigt se retire, la bouche accélère le mouvement et les lèvres se ressèrent à la base de mon gland il veut que je me libère dans sa bouche ce que je fait en lâchant bien plus de mon nectar que je ne pensais pouvoir alors qu'au même instant c'est son pouce me pénètre entièrement d'un coup et je sent le poing formé par ses autres doigts buter et pousser tellement fort que mes fesses en sont soulevées et que ma queue est de ce fait au fond de sa bouche. Aie que mon cul me brûle mais que c'est bon. Le pouce se retire aussi vite qu'il est entré, les lèvres serrent la base de mon pénis et remontent doucement le quittant en gardant mon sperme dans sa bouche. Ses lèvres se posent sur les miennes et nos bouches s'ouvrent, il me rend ce que je viens de ...
«123»