1. Je prends le contrôle


    datte: 04/06/2017, Catégories: fh, hh, hbi, jeunes, extracon, Collègues / Travail, grossexe, gymnastiqu, pénétratio, inithh, Auteur: Deralust, Source: Revebebe

    Dans la dernière semaine, mon stagiaire au corps de dieu grec m’a fait découvrir une nouvelle facette de mon appétit sexuel. Après une petite fellation à la salle de sport, nous nous sommes laissés, et je suis retourné à la maison, me remémorant les plaisirs que Charles venait de me procurer. Ce faisant, une autre érection est alors apparue sous mon pantalon, et c’est ainsi que je suis rentré, la mallette devant moi pour cacher la bosse qui déformait mon pantalon. Ma femme, venant m’embrasser pour me saluer, s’est aperçue de mon état. Elle s’est collée plus à moi encore, et a mis beaucoup d’ardeur pour un simple baiser de bienvenue. Ce soir-là, j’étais déchainé, tout comme elle. J’étais tellement excité par les sensations vécues l’après-midi, que j’en ai fait voir de toutes les couleurs à ma femme. En me mettant au lit, je lui ai sauté dessus, je lui ai littéralement mangé les seins, ce qui n’a pas manqué de lui donner de bons tremblements, puis je suis descendu à son sexe, que j’ai léché, mordillé et englouti. Elle est alors partie dans un orgasme comme jamais elle n’en avait eu. Elle s’est mise à trembler et à crier, enserrant ma tête de ses jambes de façon à la comprimer contre sa chatte. Après quelques minutes d’extase, et ensuite de repos, question de revenir à elle, elle s’est mise à quatre pattes devant moi, m’invitant de son cul bien rond à la posséder. Je me suis empressé de me placer derrière elle, de poser mes mains de chaque côté de ses hanches, et d’un seul ... coup en la ramenant à moi, je l’ai pénétrée. Sa caverne immense convenait toujours parfaitement à mon engin. Elle a poussé un petit cri, mélangé de douleur, de surprise et de plaisir. Je lui ai laissé quelques secondes pour s’habituer à moi, puis j’ai rapidement commencé plusieurs coups de va-et-vient, imprimant la cadence de mes mains et avec mon bassin. Mes testicules venaient buter contre ses grandes lèvres alors que mon sexe coulissait gracieusement à l’intérieur du sien. Mon gland, qui écartait ses petites lèvres à chaque passage, lui donnait un immense plaisir. Quelques fois, il sortait complètement de sa fabuleuse caverne, mais d’un coup de hanches, je la pénétrais profondément à nouveau. Après une vingtaine de minutes de ce traitement, ma femme est partie dans un autre monde pour une seconde fois, j’ai senti ses parois internes se resserrer, emprisonnant mon sexe dans le sien, et après un frisson intense, qui est parti de mes orteils jusqu’à ma tête, j’ai éjaculé au plus profond de son être en criant mon plaisir. — Qu’est-ce que tu as fait aujourd’hui pour être aussi en forme ? m’a demandé ma femme.— J’ai pensé à toi toute la journée après ta séance de rodéo d’hier soir, n’ai-je pas eu le choix de répondre. Je ne pouvais quand même pas lui avouer que je fantasmais sur mon stagiaire depuis deux jours, et qu’il m’avait fait une fellation comme jamais elle n’avait réussi à le faire elle-même. Ça l’aurait tuée et aurait ruiné ma famille et mon mariage. Je suis peut-être ...
«1234»