1. REVELATION


    datte: 09/06/2017, Catégories: Entre-nous, Hétéro, Auteur: Lucregine31, Source: Hds

    Comme tous les jours à 15h30, je sortais du travail par cette chaude après midi de juillet. Le cœur léger, j’allais vers mon cabriolet et remarquais en arrivant, une enveloppe de papier kraft coincée sous un essuie glace. Je souris ! Fernand, un client qui m’avait draguée à la cantine et avec qui je couchais de temps en temps, m’avait surement laissé un mot. Un peu excitée, je montais dans la voiture et ouvrit la lettre. Mon sourire disparut instantanément et je du changer de couleur ! Elle contenait des photos prise sur le parking de l’hôtel ou nous nous retrouvions pour nos torrides 5 à 7 ! On me voyait arriver, me garer à coté de sa voiture, puis me jeter dans ses bras, l’embrasser à pleine bouche avant que nous rentrions bras dessus bras dessous dans le couloir menant au chambres ! Notre sortie aussi était photographiée. La date et l’heure figuraient sur les clichés. Anéantie, je dépliais le mot joint et le déchiffrait le cœur battant ! Son contenu était explicite : Je devais me rendre à ce même hôtel le surlendemain, vendredi, à 16h précises et entrer dans la chambre 229, ou je trouverais d’autres indications, il y avait également des exigences sur ma tenue vestimentaire. Si je n’obéissais pas, ces clichés et une vidéo seraient remis à mon mari. Pour que je comprenne que c’était sérieux, son lieu de travail et ces horaires étaient précisés. J’étais complètement paniquée ! Mon amant me plaisait beaucoup et me faisait jouir très fort, mais il était marié et comme moi ... n’envisageait pas de divorcer ! Entre nous, il ne s’agissait que de sexe. Si mon mari apprenait ça, il était certain qu’il me quitterait immédiatement. Moi qui disais toujours que la confiance était essentielle dans le couple, je le trompais. Il n’accepterait pas cette trahison. Surtout que nous avons déjà fréquenté les clubs libertins pour pimenter notre vie sexuelle en toute transparence. J’étais coincée et n’avais pas d’autre alternative que de me rendre au rendez vous imposé ! La soirée fut éprouvante. J’avais l’impression que mon homme était déjà au courant ! J’eu beaucoup de mal à ne rien laisser paraitre de mon inquiétude, et prétextant une grosse fatigue, j’allais me coucher sans tarder. La journée du lendemain passa trop vite, me rapprochant inexorablement de ce rendez vous mystérieux. Mon amant m’appela et je déclinais la proposition de se voir la semaine suivante. Une fois à la maison, je préparais, avant que mon mari ne rentre, une tenue correspondante à celle exigée sur la lettre, et cachait celle-ci dans la malle de ma voiture. Je passais une nuit pratiquement blanche, imaginant tout ce qui pouvait m’arriver dans la chambre d’hôtel ! A peine le réveil avait il sonné, que j’étais debout. Après la toilette et un petit déjeuner rapide, je partis au travail. Sortie sans tarder des 15h30, je m’arrêtais dans un endroit discret pour me changer, et filais vers l’hôtel. Il était 16h pile, quand je garais la voiture sur le parking presque désert et entrais dans le couloir, le ...
«1234...»