1. Mes chéries (7)


    datte: 09/06/2017, Catégories: Inceste, Auteur: zooph34, Source: Xstory

    Arrivés à la ferme, Julie se déshabille en marchant dans le salon et se précipite derrière pour aller se jeter dans la piscine. –Ouah, ça fait du bien avec cette chaleur, allez, venez me rejoindre, on aura le temps de tester tous ces petits trucs plus tard. Je l’imite, mais maman reste dans le salon, se déshabille et va s’assoir sur le divan. Nous batifolons dans la piscine, nous caressant, nous embrassant, et au bout de quelques minutes, nous sortons pour nous sécher et rejoindre maman. J’essuie Julie sur tout le corps, elle en fait autant pour moi en même temps, mais elle laisse tomber la serviette et commence à me caresser. Je lâche moi aussi ma serviette et mes mains parcourent son corps de haut en bas. Quand j’arrive au niveau de son sexe, je constate qu’il est très humide. Elle prend mes mains et les écarte. –Allons rejoindre maman. Nous nous dirigeons vers la maison ou est restée maman, lorsqu’un son très significatif arrive à nos oreilles. Celle-ci est allongée nue sur le divan, tous les achats sont étalés sur la table basse et elle a le double gode noir enfoncé jusqu’à la moitié dans le vagin. Quand nous arrivons, elle regarde Julie. –Tu ne veux pas venir t’occuper de l’autre extrémité ? –Ho que oui, j’arrive. Julie se met en face de maman, elle écarte les jambes et avance doucement vers le gland du gode. Elle le positionne et s’enfonce dessus lentement jusqu’à ce que son sexe touche la vulve de sa mère. Les deux femmes ondulent du bassin, elles ferment les yeux ... pour mieux apprécier le moment présent. Je vois les lèvres de ma mère et ma sœur qui s’imbriquent, se frottent, glissent les unes sur les autres. Je bande comme un âne et je porte une main sur ma bite. Maman, qui a ouvert les yeux, me voit. –Non chéri, pas avec ta main, met toi au-dessus de moi. Je monte sur le divan, chevauche maman à genou et viens lui présenter ma bite devant la bouche. Elle la gobe et commence une fellation dont elle a le secret. Je sens les deux femmes sous moi vibrer de plus en plus et être parcourues de spasmes de plus en plus fréquents et violents. Julie, déjà excitée par moi, se crispe et part dans un violent orgasme, je ne peux résister plus longtemps et me vide dans la bouche de maman qui avale tout ce que je lui donne en me regardant droit dans les yeux. Quand elle juge que je n’ai plus rien à lui donner, elle me libère, renverse sa tête en arrière et jouit violemment en tremblant de tout son corps. Nous nous calmons doucement. Julie et maman restent empalées sur le gode, elles reprennent lentement leurs souffles. Je descends du divan et me dirige vers la cuisine pour préparer quelque chose à manger. Il me faut un quart d’heure pour faire de quoi manger. Quand je retourne dans le salon, elles sont toujours emboîtées sur le gode et ondulent du bassin doucement, leur mouvement est lent et profond, elles sont à l’écoute de leurs corps, elles font durer le plaisir pour ne pas jouir trop vite. Elles se tiennent par les mains et tirent sur leurs bras pour ...
«1234...»