1. Aux obsèques en porte-jarretelles


    datte: 11/06/2017, Catégories: fh, Collègues / Travail, fsoumise, cérébral, Voyeur / Exhib / Nudisme, BDSM / Fétichisme, Oral, pénétratio, fdanus, coprolalie, jeu, fouetfesse, Auteur: P-hpassage, Source: Revebebe

    Résumé des épisodes précédents :Un déjeuner perturbantNicole, DAF d’une entreprise, cadre un peu coincée, est choquée par la liberté d’esprit d’Eléanore, une jeune intérimaire qui – selon ses dires – aurait une relation avec son patron, fétichiste des bas et des porte-jarretelles. Au cours d’un déjeuner au restaurant, la cadre guindée est excitée à tel point par les confidences de la jeune femme qu’elle se réfugie dans les toilettes de l’établissement pour apaiser le désir qui l’enflamme.Des achats qui changent toutEléanore réussit à convaincre Nicole de porter des vêtements plus sexy. Son boss est enchanté de l’audace de cette femme habituellement austère. Il le lui prouve en posant sa main sur sa cuisseLe jeu des boutonsLe lundi suivant ses achats, l’esprit perturbé et excitée, Nicole arrive dans l’entreprise en tenue classe et sexy. Son boss, admiratif et satisfait, entame avec elle un jeu de domination pervers.Visite inattendueLe patron de Nicole lui rend une visite impromptue à son domicile ; subjugué par sa transformation, il ne peut se contrôler et la digne femme comprend enfin ce qu’est un orgasme.Une étrange séance autour d’une tasse de théÀ la sortie de la messe du dimanche, une chanteuse de la chorale paroissiale invite Nicole à passer l’après-midi ensemble. Autour d’une tasse de thé, la grenouille de bénitier lui confie sa dépravation tout en se mettant nue.Le lounge du porte-jarretellesLe boss emmène Nicole et Eléanore pour prendre un verre dans un lieu cossu où ... la luxure règne en maître. Pour y être admises, les femmes doivent porter bas et porte-jarretelles sous leurs jupes. __________________________ — Bonjour, Monsieur Picard.— Bonjour Nicole Vous êtes très en beauté, comme d’habitude.— Merci Monsieur, répond-elle avec un sourire radieux. La DAF a revêtu une robe aux motifs bleus et mauves s’arrêtant au-dessus des genoux, très près du corps, moulant la croupe et les seins. Depuis les aventures qu’elle a récemment vécues, elle a pris confiance en elle. Plus enjouée qu’auparavant, elle sait qu’elle plaît aux hommes, alors elle en joue. — Comment va Eléanore ?— Bien, mais un peu déçue par Patrick.— Ah bon ; et pourquoi donc ?— Elle ne le trouve pas assez vicieux, répond-elle dans un petit rire.— C’est vrai, il est un peu intimidé. Il faut dire qu’Eléanore est très extravertie ; elle doit lui faire un peu peur.— Très extravertie, oui, c’est le mot ! Elle est tout sauf timide, et elle aime la fessée, m’a-t-elle dit.— Vous êtes au courant ?— Oui, elle m’a raconté ; mais certainement pas tout, n’est-ce pas ? Le boss émet un petit rire, contourne le bureau pour faire face à Nicole. — Et vous, ça vous plairait ?— Attendez, j’ai quelque chose à vous annoncer : mon beau-frère est décédé ; il faut que j’accompagne ma sœur aux obsèques.— Oh, je suis désolé, Nicole, et— Non, non ; bien au contraire, c’est une délivrance pour ma sœur : ce type était un con qui ne se plaisait qu’à emmerder le monde.— Ah bon. Et quand auront lieu les obsèques ?— ...
«1234...10»