1. Les bonheurs de Sophie (8)


    datte: 12/06/2017, Catégories: Transexuels, Auteur: yphos, Source: Xstory

    Sophie8 Ce week-end Victor a décidé de m’emmener à la pêche avec François et Eric. Maman, elle, passera un moment avec Laura pour du shopping a-t-elle dit. Mais personne n’est dupe, les deux femmes vont s’amuser. D’après François, Laura est impatiente de goûter au gode ceinture de Maman. J’ai préparé un sac avant de partir, car je savais ce que voulait Victor. C’était passer la nuit avec moi, du moins, je l’espérais. Je mis dans le sac une nuisette, une guêpière à jarretelles rouge et noire,un porte-jarretelles, des bas de soie noirs, quelques culottes très sexy, mes hauts talons à lanières, un chemisier blanc et une jupe noire très courte et très serrée. Je choisis une perruque blonde et une brune, mon nécessaire de maquillage et un tube de lubrifiant. C’est Victor qui conduit. Eric a voulu monter devant, je me retrouve avec François à l’arrière de la voiture. Alors que nous nous mettons en route, je sens la main de François dans mon cou. Il me caresse la nuque avec douceur. Je frissonne, il glisse sa main sur ma poitrine et me pince délicatement le téton. Je tremble d’excitation. Il prend ma main et la guide vers son membre déjà dressé à moitié. Je me saisis de sa queue et me mis à le branler lentement au travers du pantalon. Il dégrafa sa ceinture, baissa sa braguette et fit jaillir son membre si long. Eric se retourna et vit son père la queue à l’air en train de se faire astiquer. Je titillais son gland, lui pressais la hampe. Il m’attira à lui et m’embrassa ... fougueusement. Je changeais de main pour le branler et m’abandonnais à son baiser de feu. Victor intervint pour dire « du calme derrière, on a tout le week-end pour ça ! » Eric avait glissé son bras pour me caresser la jambe. François me relâcha et me dit à l’oreille : « nous ferons l’amour tout à l’heure » C’est sûr ça allait être ma fête ! La pêche était un prétexte pour ces trois mâles d’abuser de moi. J’avoue que la perspective d’une folle nuit d’amour m’excitait. Nous arrivâmes au gîte. Il était bien équipé : cuisine, deux chambres, salon cuir J’allais dans la chambre pour me préparer, je me lubrifiais l’anus avant de revêtir mes atours féminins. Pendant ce temps, mes hommes s’étaient mis à l’aise dans un canapé près de la cheminée. Quand je revins dans la pièce Victor me dit : «Sophie, prépare nous des apéritifs et viens nous servir ! ». Je m’exécutais en préparant un plateau avec trois verres. Je servis mes hommes tout en ondulant sur mes hauts talons pour les allumer. Victor glissa une main sur mes cuisses, puis, me saisit le poignet pour m’attirer à lui. Il me fit asseoir sur ses genoux. Après m’avoir longuement caressé les jambes, il me saisit la nuque et m’embrassa. Sa grosse langue fouillait ma bouche. Je faisais tourner la mienne. Ce baiser dura longtemps, au point que François s’impatienta. « Aller ! à nous maintenant ! Prête nous la ! » Dit-il. Il parlait de moi comme d’une chose. J’étais leur chose Victor me libéra et je me relevais pour m’approcher de François. Il se leva ...
«1234...»