1. Un week-end à Amsterdam


    datte: 12/06/2017, Catégories: f, h, inconnu, grossexe, boitenuit, anniversai, Voyeur / Exhib / Nudisme, Voyeur / Exhib / Nudisme, noculotte, strip, BDSM / Fétichisme, nopéné, couple, boitenuit, Auteur: Humoureux, Source: Revebebe

    Nous voici à Amsterdam pour célébrer nos dix ans de mariage. Un week-end dégriffé, déniché sur Internet, nous permet de descendre à moindre coût dans l’un des grands hôtels de la ville, admirablement situé le long d’un canal. Le réceptionnaire de l’hôtel nous a trouvé la meilleure table pour le dîner-spectacle en plein cœur duRosse Buurt, le quartier chaud mondialement connu. Nous sommes donc juste devant la scène, en plein centre. Certes, le repas ne relève pas de la haute gastronomie, nous sommes en Hollande ! Mais le cadre est superbe, le service de classe, le champagne coule à flots. Ma femme, Hélène, est ravissante dans sa petite robe de soie noire à bretelles, qu’elle ne porte que dans les grandes occasions. L’orchestre alterne avec différentes attractions, comme on en trouve dans tous les cabarets du monde : jongleurs, équilibristes, prestidigitateur quand soudain les lumières s’éteignent. Un projecteur se braque sur un superbe Chippendale, un immense sourire aux lèvres, vêtu comme un gentleman. Sur fond d’une musique langoureuse d’André Rieu, le célèbre violoniste national, il nous réserve un strip-tease d’enfer ! C’est d’abord la canne à pommeau qui est abandonnée, puis les gants, doigt après doigt, comme le ferait une strip-teaseuse. Vient le tour du chapeau haut de forme, lancé prestement au travers de la scène. La veste est ouverte, bouton après bouton, délicatement enlevée et remise à un superbe Noir vêtu en serviteur. Notre Chippendale a déjà adressé quelques ... œillades à mon Hélène, qui n’y semble pas insensible Le nœud papillon, ôté avec beaucoup de sensualité, atterrit sur notre table et, par le geste, Hélène est invitée à venir le rapporter. Je regarde ma femme qui est rouge de confusion et ne sait quelle attitude prendre. Notre Chippendale incite le public à l’encourager à monter sur la scène. Le serviteur Noir vient d’y disposer un fauteuil en osier digne des films d’Emmanuelle, et une petite table sur laquelle trônent une bouteille de champagne et plusieurs coupes. Devant tant d’empressement, Hélène se lève sous les applaudissements nourris des spectateurs. Elle est invitée à s’installer dans le fauteuil en osier et une coupe de champagne lui est offerte, alors que notre Chippendale continue sa danse lascive. Rapidement, il invite Hélène à se joindre à lui. Les voici partis dans un slow. Le danseur ne se gêne pas pour balader ses mains le long du corps d’Hélène, pour se coller contre elle. Il l’invite à déboutonner sa chemise tout en glissant ses mains dans son dos. Subrepticement, il fait tomber les bretelles de la robe de soie noire dont Hélène est si fière et lui enlève son soutien-gorge en dentelle noire de La Perla ! Il est quand même gonflé ! Certes, une fois le soutien-gorge enlevé, il remonte les bretelles de la robe. La morale est sauve. Mais quand même Hélène, sans se démonter, ôte la chemise du Chippendale et peut maintenant admirer une musculature digne de Jean-Claude Van Damme. Afin de se remettre de ses premières ...
«12»