1. Offerte en club


    datte: 13/06/2017, Catégories: fh, 2couples, inconnu, fépilée, boitenuit, Voyeur / Exhib / Nudisme, Voyeur / Exhib / Nudisme, noculotte, facial, Oral, pénétratio, fsodo, entrecoup, Auteur: Yonidouce, Source: Revebebe

    Ai-je déjà pratiqué les jeux de l’amour avec un homme et une femme ? Impossible de répondre seulement par « oui » ou « non ». Donnez-moi le temps de vous faire mes confidences. Cela commença en club. C’était la toute première fois que nous venions dans ce genre d’endroit. On avait lu beaucoup de choses mais nous fûmes surpris malgré tout ; il n’y avait rien de glauque ou de vulgaire ; l’ambiance était plutôt raffinée. Les règles étaient strictes et les gérants insistèrent poliment mais fermement sur le respect des personnes : un simple signe valait refus, si discret soit-il, insister pouvant conduire à l’exclusion du club. Libertin mais sacrément directif ! Arrivés assez tôt, nous avons pu suivre l’évolution de l’atmosphère au cours de la soirée. Un accueil simple mais chaleureux, de la musique de très bon niveau et une ambiance agréable et conviviale. Des projections de clips musicaux, parfois un peu plus sexy que ceux qui passent à la télé, mais sans plus. Puis la sono prit le relais, avec DJ plutôt bon et toujours des projections mais de plus en plus chaudes jusqu’au pur porno. Les gens étaient plutôt plus âgés que nous mais sans plus (j’avais 35 ans à l’époque). Ils avaient soigné leur tenue : classique-chic pour les messieurs et franchement plus glamour pour les dames ; pas mal de lingerie, genre bas et porte-jarretelles pour les dames âgées, des minirobes pour les plus jeunes. Nous avons beaucoup dansé, un peu bu (nécessaire pour éliminer la gêne évidente) et ouvert les ... yeux comme des gosses dans un magasin de jouets. Après quelques danses un peu dynamiques, nous nous sommes effondrés l’un contre l’autre dans un grand canapé moelleux Mmm ! J’étais bien ! Je posai ma tête contre mon amoureux et fermai les yeux pour mieux goûter mon bonheur. Un peu plus tard, je les rouvris. Mon regard tomba sur le couple face à nous, à moins de deux mètres, des jeunes, beaux, élégants et manifestement amoureux au vu de leur comportement. Ils s’embrassaient avec passion, fougue et gourmandise. Je me reconnaissais en eux ; il me plaisait de les regarder. Leur bonheur était communicatif. L’homme embrassait la jeune femme en lui caressant doucement la joue, c’était si mignon, si touchant ! Puis ils se séparèrent un instant. Elle attrapa son verre, but une gorgée et se laissa aller en arrière sur le dossier du canapé. Il la suivit et lui dévora les lèvres. Il aimait embrasser, cet homme-là. Mon cœur de midinette commençait à éprouver une pointe de jalousie, d’envie en tout cas. Je me voyais très bien être livrée à sa gourmandise. Et d’un coup, je me réveillai ! Sans cesser de l’embrasser, il défit les boutons de son chemisier d’une main experte et exposa à la vue de tout un chacun une poitrine orgueilleuse dont les tétons, que j’apercevais malgré la pénombre, me semblaient durs comme du marbre. Loin de se plaindre, la jeune femme posa sa main sur le pantalon de son amant Très vite, un sexe débordant de vie et de puissance nous fut offert en pâture. J’aurais adoré ...
«1234...»