1. Exposé nu devant les amies de sa mère (1)


    datte: 14/06/2017, Catégories: Inceste, Auteur: saturnin, Source: Xstory

    Comme chaque soir, Sam, un étudiant de dix-huit ans, rentre de sa séance de musculation. Il n'a pas de grande distance à parcourir à pied, aussi préfère-t-il prendre sa douche dans l'appartement qu'il partage avec sa mère. Après l'effort, alors que l'eau chaude caresse son corps, les endorphines que sécrète son cerveau lui procurent une sensation d'intense bien-être. Il a beaucoup forcé au cours de cette séance, car il a hâte d'être en mesure d'exhiber une musculature parfaitement sculptée à la gent féminine, et en particulier une enseignante de sa classe de terminale dont les charmes lui semblent exquis – il préfère en effet les femmes mûres aux jeunes filles de son âge. Une fois sec, il enroule sa serviette autour de sa taille et se rend dans sa chambre. Il a faim et se dit qu'il ira manger un morceau tout à l'heure. Mais pour l'heure, qu'importe la nourriture : il veut satisfaire un besoin bien plus pressant. Confortablement allongé sur son lit, sur le dos, entièrement nu, il démarre un moment de plaisir solitaire tout en visionnant sur l'écran de son téléphone portable les ébats très excitants de deux jolies lesbiennes qui échangent des blandices tant et si bien que cela leur procure d'ineffables orgasmes, ce qu'elles expriment par mains gémissements et feulements de joie. Bref, ces belles inconnues aux corps juvéniles et parfaits sont les talentueuses inspiratrices de l'onanisme du garçon ; on aura compris que celui-ci est fort assidu à cette activité. Pendant ce ... temps, Lucie, sa maman, l'espionne en regardant par le trou de la serrure. Elle fait souvent cela, car ce voyeurisme est pour elle une source particulièrement puissante de stimulation lubrique. Elle est une femme de quarante-cinq ans, robuste et encore fort mignonne, avec de grandes lunettes toutes rondes, de longs cheveux bruns rassemblés en chignon et de grands yeux marron toujours très expressifs. Elle est fortement troublée par ce qu'elle observe : son fils unique adoré possède un superbe corps d'éphèbe, avec des abdominaux saillants en tablette de chocolat surmontant un V du plus bel effet, au-dessus d'une verge longe et fine terminée par un gros gland tout violet. Par chance, les cuisses largement écartées lui permettent de bien voir les attributs virils réjouis par l'action frénétique et continue de la main droite. Ce spectacle où s'étale la grâce masculine est un pur ravissement aux yeux de Lucie. Lentement, mais sûrement, elle sent le tissu fin de sa culotte s'humidifier de sécrétions intimes, tandis que son clitoris érigé hors de son fourreau lui chatouille les sens, et que ses lèvres du haut comme du bas frémissent de l'appel pressant à la sensualité. Elle se lèche les babines comme une petite fille devant un appétissant gâteau, puis elle glisse une main à l'intérieur de son pantalon afin de répondre à cette impulsion, et très vite des ondes de volupté traversent son bas-ventre. Courbée vers la minuscule ouverture de la porte, sa position n'est pas très confortable, et ...
«1234...14»