1. Réveillon


    datte: 15/06/2017, Catégories: grp, copains, grossexe, fépilée, danser, fête, facial, Oral, Oral, pénétratio, fsodo, hdanus, Partouze, jeu, humour, humour, totalsexe, Auteur: Bali balo, Source: Revebebe

    Réveillon On avait loué ce gîte pour le réveillon de la Saint Sylvestre. On était arrivés la veille au soir et, le temps de tout préparer, on avait déjà bien rigolé. Ambiance sympa. On se connaissait tous bien pour la plupart, on était entre nous, tout baignait On était toute une bande de copains – et copines –, une douzaine. Il y avait là Alice et son copain Jules, Sylvie, grande amie d’Alice, en couple avec moi depuis quelques mois, Anne et Fred, Paul et Virginie, Marine et son mari Louis, et un couple que je ne connaissais pas : Julie, une magnifique brune, amie d’Anne, et Fab, un beau mec, bien sympa au demeurant. La soirée était avancée. On avait préparé un buffet pour après les 12 coups de minuit. Donc, avant, on avait mis de la musique, on discutait, on riait, on disait des tas de choses inutiles, on buvait des apéritifs, on grignotait, on dansait un peu. Certains faisaient des jeux de société Tranquilles, quoi Et puis, un peu avant minuit, c’est Marine qui a lancé l’idée : — On va revenir aux origines, à la grande fraternité. On va tous se mettre tout nu pour se souhaiter la bonne année. On ne sait pas trop si elle est sérieuse ou si c’est juste pour dire Ma foi, pourquoi pas On attendait les 12 coups de minuit, qui seraient égrenés par une vénérable pendule avec une solennelle lenteur. Dès le premier coup Marine a crié : — Allez, tout le monde à poil. On a eu le temps d’apercevoir sa courte robe noire passer par-dessus sa tête avant que quelqu’un ne coupe la ... lumière. Tout le monde a suivi le mouvement, sans trop réfléchir. Douze secondes, c’est largement suffisant pour se débarrasser de tous ses vêtements. Et quand, sur le douzième coup, la lumière est revenue, on était tous tout nus pour crier « Bonne année », et passer de l’un à l’autre pour se faire la bise en se serrant dans les bras. Bizarre, quand même, mais dans le mouvement, ça passe. Le champagne a commencé à circuler, on a trinqué C’était super, comme idée Pour le moment, on était dans le trip de la bonne année, et on était très décontractés malgré notre tenue. Nous étions un certain nombre parmi nous à nous être déjà vus nus entre nous, et les autres ont fait comme si ! Ça n’avait pas l’air de poser le moindre problème à Julie et à Fab qui, la veille encore, ne nous connaissaient pas. Et puis on a remis de la musique. C’est sûr que les danses collectives où on se remue de la tête aux pieds, quand on est à poil, ça fait drôle. Les garçons ont leur zigounette qui fait des tours, et les filles ont les seins animés, des mouvements de bassin, plus ou moins gracieux, plus ou moins provocants. Là aussi, on a bien rigolé. Le DJ de la soirée a eu l’idée de mettre une lambada. Changement d’ambiance. Au début tout le monde s’y est mis, en profitant pour faire un peu de frottis-frottas. Mais bientôt, tout le monde s’est arrêté pour regarder un couple Fab, le super beau mec qui se déhanchait et, devant lui, Julie, fille de rêve. Toute habillée, elle en jetait déjà pas mal, mais nue, alors ...
«1234...9»