1. ma coiffeuse


    datte: 15/06/2017, Catégories: Première fois, Auteur: pitouminouxxx, Source: xHamster

    Depuis pres de 15 ans que je vais me faire couper les cheveux pa la meme coiffeuse. Sophie son prénom, alors depuis le temps, il s'est installé une certaine intimitée entre nous. Elle sait tout de moi, mon célibat, ma fille lesbienne. Elle sait aussi que je suis amoureux d'elle, a l'époque je lui avait envoyé une carte pour la st-Valentin, une carte dans laquelle je lui disais a quel point je la trouvais belle, gentille, agréable, bref tout ce que filles aime entendre. Comme je n'avais mis que la premiere lettre de mon nom, elle se demandait bien qui. C'est son patron qui lui avais dit qu'il était sur que c'était moi, et plus tard elle m'avait demander si c'étaitmoi, elle m'avait avoué avoir pleuré de bonheur en lisant la carte. Sophie, n'est certe pas le genre de fille a faire la premiere page des magazines de modes, mais je la trouve délicieuse. Une fille avec un grand sourire, facile d'approche. De petis seins, bien en chair, de bonnes cuisses. Je sais qu'elle est en couple avec enfants, qu'elle est heureuse. Dernierement, j'arrive, rentre, elle me voit, me fait sourire hors de l'ordinaire, elle me regarde et je vois de petites larmes sur ces joues. Comme elle est déja avec un client, je ne dis mots, accroche mon menteau et attend. Elle termine, il paye et sort. Je me leve, m'apprete a prendre place, elle s'approche et se colle a moi et se met a pleuré. Je la prend dans mes bras. Elle pleure a chaude larmes. Je me risque a lui carresser les cheveux, elle me sert dans ses ... bras. Elle se sépare pour aller fermé le salon et m'emmene en arrire. On s'assied et elle commence a me raconter que son couple bat de l'aile, que son mari a des problemes au travail, elle se sent délaissé, la tendresse lui manque. Tout en disant cela, elle dépose sa main sur ma cuisse. Une grande décharge électrique me parcourt le corps. Moi je ne veux qu'etre pres d'elle pour l'écouter, la consoler mais cette main sur ma cuisse fait que ma queue, malgré moi, ben, elle commence a lever. J'essaye de me concentrer mais ya rien a faire, je bande. Pendant tout ce temps, Sophie me raconte ce qu'elle a sur le coeur. Tout a coup, elle s'arrete, me sourit. Sa main remonete légerement ma cuisse pour venir éffleurer la bosse de mon pantalon. - j'ai besoin d'affection, j'ai besoin qu'on m'aime Moi je tourne un peu de coté, lui prend la petite face et vient déposer un chaste baisé sur ses levres. Elle dépose sa main et pese sur mon sexe. J'ai l'estomac qui se noue, je sais bien qu'elle est marié que j'ai des principes mais je l'aime et la veux, la. - Sophie, je ne devrais pas faire ca mais depuis le temps que je fantasme sur toi, si tu veux encore, laisse te faire l'amour comme j'ai toujours voulu te le faire, ce n'est pas l'endroit idéal, maisj'ai tellement envie de toi. Pour seule réponse, elle m'embrasse mais a pleine bouche, nos langues se melent, il y a de la bave sur nos deux faces, comme si c'était la premier fois qu'on embrassait. Et comme ce serait la premiere fois et surement ...
«123»