1. L'inconnue du pont...


    datte: 18/06/2017, Catégories: Anal, Hardcore, Voyeur / Exhib / Nudisme, Auteur: Nounours69004, Source: xHamster

    La nuit était profonde, je rentrais chez moi après un dîner et une bonne soirée dans le restaurant de mes amis, mon casque sur les oreilles avec un mix planant j'étais prêt à affronter ce petit froid d'octobre, les épaves sortant de boîtes de nuit, les miss en mini jupe qui ne font rien de plus que d'allumer le mâle pour se faire payer à boire toute la nuit, enfin bref toutes ces personnes dans mon subconscient n'existent même pas et ne font même pas partie du décor. Je marchais sur le pont Lafayette, lorsque je croisa cette brune dont je devinais les jambes sous son long manteau afin d'éviter de se faire emmerder par les puceaux du centre ville même si j'imagine qu'elle a dut avoir son lot de &#034eh sale pute&#034 et autre poésie du genre. Elle semblait avoir des jambes à vous donner une trique immédiate, et me connaissant rien que d'imaginer cela je sentis mon sex se durcir lentement dans mon baggy. Nos regards se croisèrent lorsque nous passâmes l'un à côté de l'autre et je vis son petit sourire plein de gourmandise dont elle me régala, moi simple badaud rentrant chez moi sans avoir rien que ce soit à la base dans la tête, mais là je l'avoue entre imaginer ses jambes, son regards à vous faire lui lécher les pieds même dans la rue, et enfin ce sourire qui vous ferait déballer l'artillerie sur le champs, j'étais limite en mode &#034ma fille si je te saute dessus tu l'aura cherché&#034. Mais je n’eus même pas le temps de finir ma phrase dans ma tête qu'en passant elle ... m'attrapa le bras pour me tirer vers elle afin que je la suive. J'ai toujours aimé ce genre de femme, qui sait ce qu'elle veut, pas besoin de longs discours ni même de faire le milliardaire pour l'attirer, non juste du feeling. Je la suivis toujours le casque sur les oreilles car je sentis qu'elle n'était pas là pour me demander mon âge, ce que je fais dans la vie etc... Elle ôta son long manteau surement par le fait d'être enfin en bonne compagnie et ne plus craindre quoique ce soit vu mon gabarit, certes je ne suis pas monsieur muscle mais mon physique un temps soit peu imposant en fait déguerpir plus d'un. Et là mes yeux se retrouvèrent face à une femme avec une jupe moulante qui mettait en valeur tout ce que le seigneur avait pu lui offrir. Si vous me connaissez un minimum vous savez à quel point j'aime les beaux culs bien en formes et rebondis qui vous donne envie d'y faire de l’apnée, des hanches dont on ne peut plus se défaire, et une poitrine normal qui vous donne envie de passer votre gland humide afin de faire durcir des tétons qui me semblaient déjà en éveils. Nous prîmes une des nombreuses rue perpendiculaire du cours Lafayette, une rue qui me permit de la tirer à moi contre le mur et de l'embrasser à pleine bouche tout en malaxant ce cul qui me faisait baver de désir. Elle se baissa afin de longer avec sa bouche mon torse et se retrouva nez à nez avec ma ceinture et la braguette de mon baggy et d'une main experte sortit mon sex déjà raide de désir et le lécha d'une ...
«1234»