1. Crème solaire


    datte: 18/06/2017, Catégories: Entre-nous, Hétéro, Auteur: Kalvinus, Source: Hds

    Crème Solaire La 3e journée de croisière fût aussi ensoleillée que les 2 premières. Après un avant-midi de marche et de magasinage sur les bords de la plage se San-Coco, nous somme retournée sur le bateau pour profiter de la piscine, du buffet et du chaud soleil d’après-midi. Ma compagne me dicta les victuailles qu’elle désirait voir revenir du buffet et je m‘exécutai. Prenant bien soin de rapporter 2 gros pina cola da en surplus. Les saucettes et les drinks se succédèrent au rythme des vacances et des gens pas pressé qui ne veulent pas être saoul mort à 16h. Je lisais paisiblement mon livre lorsqu’une voix douce me murmura à l’oreille : « j’aimerais bien que tu m’enduise .de crème solaire ». La réponse ne se fît pas attendre. J’adore appliquer la crème solaire, c’est comme voler des caresses, un geste publique mais privé à la fois. Entre le romantisme et l’exhibitionnisme. Pas en plein milieu du dos, mais l’entre-jambe, la bordure de la culotte, le côté du sein. Hmmmm. Je m’assis donc sur ma chaise, face à ma partenaire, elle, couchée sur le ventre devant moi. J’empoignai le tube de crème, en mis une bonne portion dans le creux de ma main et j’appliquai doucement la crème fraiche sur la peu doré de ma bien aimée. Mes mouvements étaient lents et sensuels. Prenant bien soin de ne négliger aucune surface, oubliant presque que nous n’étions pas seule. L’odeur de sueur, de soleil et de crème au coco nut se mêlaient dans l’air. J’avais une vue imprenable. Son sein, écrasé contre ... la chaise de plage, se bombait sur le côté et sortait légèrement de son support, laissant paraître la ligne de bronzage. Je pouvais lire le plaisir sur le visage d’Èva. Baigné dans le soleil, son demi-sourire et le mouvement discret de ces lèvres me laissaient croire que mes efforts produisaient plus d’effet qu’une simple caresse. Cette hypothèse fût bientôt confirmée lorsqu’elle entrouvrit ses jambes me permettant d’observer son sexe pulser dans son maillot. Je fus pris d’une érection instantanée. Heureusement, mes bermudas offraient assez de protection pour dissimuler ce changement soudain de pression sanguine. J’étais hypnotisé par son bikini lorsque j’entendis : « viens me rejoindre dans 5 min, pas avant. ». Elle se leva sans en dire plus. Mais de toute façon je n’avais pas vraiment besoin de plus d’explications. Certaines chose mérite moins de détails que d’autre pour être bien comprises. Je la regardai partir, ces fesses magnifiques me disait bye bye, à chaque pas qu’elle faisait. Puis elle disparu de l’autre côté des portes coulissantes. Je ramassai nos choses en vitesse puis arriva à notre cabine. La surprise fut totale. Je cognai et la porte s’ouvrit sur ma douce moitié, enduite d’huile de la tête au pied, tenant dans la main un gin tonic. Elle me tira à l’intérieure et me tendis le drink. Je pris une gorgée, puis 2, puis 3 pendant qu’elle m’enlevait le seul vêtement que je portais. Elle ignora complètement mon membre. Se redressa puis pris une énorme gorgée du drink. ...
«123»