1. Crème solaire


    datte: 18/06/2017, Catégories: Entre-nous, Hétéro, Auteur: Kalvinus, Source: Hds

    Elle me poussa vers le lit et m’y plaça sur le ventre. Elle laissa tomber une bonne quantité d’huile sur mon dos et mes jambes sans l’étendre avec ces mains. Elle plaqua son buste contre mon dos et étendis l’huile en se servant uniquement de ces seins. À genou, les mains chaque côté de mon corps, elle se balançait de droite à gauche et d’avant arrière. Elle pressait ces attribues contre mes fesses, mes jambes et mon dos. La chaleur de son corps, la douceur de sa peau, l’huile abondante qui coulait sur le bord de mon dos excitaient chaque centimètre de peau touché. Ces mamelons étaient très durs. Elle exigea que je me retourne, l’huile gicla de nouveau sur mon torse mon visage et ma queue. Elle y prenait plaisir comme si en m’éclaboussant d’huile, elle me rendait les nombreuses éclaboussures de sperme que j’ai tant de plaisir à lui faire subir. Cette fois, c’est sa chatte imberbe qui agit comme applicateur. Elle retourna puis se frotta sur mon torse, me faisant dos, elle gigotait de plus en plus. Ces mouvements devenaient de plus en plus brusques et de plus en plus raide. Je saisis ces hanches avec mes mains mais en utilisant ces pieds, elle me replaça dans ma position initiale. Elle frotta longtemps sa chatte sur mon menton, sur mon front, sur ma bouche. Plaçant simultanément ma graine entre ces seins. Ces mouvements étaient si frénétiques que je ne sentais presque pas son clitoris passer de mon nez à mon menton. Elle manifestement le sentait très bien et en témoignait par ... des gémissements aigus et une respiration soutenue. Sa sève mêlé à l’huile remplissaient ma bouche, ces seins serrait ma graine et la massait vigoureusement. Si nous n’avions pas fait l’amour si souvent depuis 2 jours, j’aurais déjà déversé ma sève depuis longtemps. Elle empoigna mes cheville pour se donner du support, elle bougeait très vite, je sentais qu’elle allait venir d’un instant à l’autre. Dans cette position inhabituelle, c’était très excitant. Ces cris remplirent la chambre au même moment ou le plaisir la remplis elle, déversant sa sève fraiche dans ma bouche. Elle prit quelques secondes pour savourer le moment puis se retourna subitement, mis sa langue profondément dans ma bouche. Mes mains libres saisirent ses seins. Torturant ces mamelons à la limite. Elle me jeta un regard complice et envoutant. Elle alla se placer debout, à plat ventre sur la table à café. Je la suivi, et n’attendant pas d’autre permissions, je m’introduisis en elle, la prenant par les poignets. L’huile me forçait à la tenir solidement. Les bras tendu vers l’arrière, le visage et les seins plaqués contre la table le corps couvert d’une épaisse couche d’huile. Elle se laissait brasser au rythme des mes élans. Me remerciant de chaque coup avec un son égal au plaisir produit. Je sentais le fond d’elle à chaque passage, contractant mon membre pour lui procurer plus de plaisir. Son orgasme fut violent, ses spasmes me firent presque lâcher prise. J’ai maintenu mon rythme, ignorant sa demande de lui ...