1. Affres d'un gars face à une page blanche


    datte: 18/06/2017, Catégories: méthode, exercice, pastiche, délire, humour, Auteur: Radagast, Source: Revebebe

    Bruxelles ! On n’a pas idée Et je ne vous parle pas de l’odeur des pets ! Si je vous rédigeais un récit où un homme et une femme font des galipettes après avoir mangé des choux de Bruxelles, au terme d’un 69 ils se lâchent et meurent asphyxiés ? Ça vous dit ? Vous êtes choqués ? M’en fous. Certains adorent le pipi ; moi, ce qui me fait marrer, c’est le pet. Rappelez-vous, bandes de faux-culs, la reine d’Angleterre hospitalisée à cause de flatulences Osez dire que vous ne vous êtes pas marrés ! Idem pour vous, Mesdames. Vous n’avez pas toutes le même goût, et vous variez selon des agents extérieurs. Mais non, Cyrielle, un agent extérieur n’est pas une matraque de gardien de la paix ! Il y a aussi ces types qui baisent à couilles rabattues. Et que je te tringle une dizaine de fois dans la soirée. Tout un chacun sait qu’au bout de trois ou quatre tirs, c’est Waterloo, morne plaine. À moins de prendre des petites pilules bleues. De même, ne vous est-il jamais arrivé, Messieurs, le coup de la panne ? Votre phallus plus ou moinsimpudicus ne veut rien savoir, rien entendre, rien voir. Recroquevillé dans ses poils. Ne me dites pas que cela ne vous est jamais arrivé, submergé par trop d’émotions devant une femme tellement belle que vous désirez tant, que vous aimez tant, qu’elle vous fait perdre tous vos moyens. Ou un autre homme, Messieurs, ça arrive aussi : je suis ouvert à toute situation. Couic, Popaul aux abonnés absents. Les femmes sont, elles aussi, toujours décrites fraîches ... et agréables. Il me semble pourtant qu’une fois par mois elles sont indisposées et à ne prendre qu’avec des pincettes. Faudra un jour que je vous concocte quelque chose sur le sujet. Gufti et Bazouk sauraient-ils si le thème a déjà été abordé ? Pour ma part, en auteur sérieux, j’expérimente les positions avec ma compagne. Je ne tiens pas à raconter de conneries, ou pire, provoquer chez mes lecteurs un tour de reins ou un bungalow. On dit lumbago ? Désolé. Je veux savoir si ces acrobaties sont réalisables. Parfois, il faudrait posséder cinq mains et avoir une queue préhensile. Certaines fois, elle me traite de grand dégoûtant. De pervers : « Non mais, ça va pas la tête, non ? Espèce de grand malade ! » D’autres fois, ces expériences se terminent très bien. Merci de vous soucier de moi. Bref, toutes vos recherches terminées, vous vous attelez enfin à votre ouvrage, vous vous isolez dans votre petit monde. Une sublime créature vient vous passer la main dans le calbute C’est là que le téléphone sonne Parce que vous êtes Monsieur ou Madame tout le monde. Vous êtes chez vous, dans votre salon, chambre, bureau ; pas dans une pièce isolée du monde extérieur avec un garde du corps posté à l’entrée. — Allô, boulangerieLes Belles Miches ?— Nan ! Y’a pas d’belles miches ici ! Ou alors c’est le mobile qui stridule dans vos oreilles et votre beauf qui hurle « Alors, quand k’cé ktu viens passer le veekende chez nous ? » Là, deux solutions : manger le clavier ou aller fendre un peu de bois de ...
«1...3456»