1. Ma meilleure amie Catarina et le lycée (7)


    datte: 18/06/2017, Catégories: Erotique, Auteur: Erosamor, Source: Xstory

    de Caterina. - Bon OK...dommage j'était vraiment chaud, c'est pas tout les jours que j'ai une bombe pareil dans mon lit. Bon tu peux au moins me sucer ? Caterina se dandine, gênée. - Allez c'est facile, c'est comme avec une sucette ou une glace tu.... - Oui je sais, ça je peux essayer. Répond-elle d'une voix hésitante. Enzo répond en souriant pendant qu'elle se met à quatre pattes pour saisir sa bite. J'admire sa patience, je sais que si ça avait était moi ou Antoine on n’aurait pas fait preuve de la même clémence... Caterina s'applique à le masturber et Enzo pousse un grognement de plaisir, il l'interrompt et change de position, se plaçant en 69, il veut retirer la culotte de Caterina mais celle ci l'arrête. - Tu fais quoi là ? - Je vais te faire ton premier cunnilingus ma petite cochonne. - Hum...mais ça va me faire mal ? Demande-t-elle d'une voix naïve. - Je ne vais pas te pénétrer juste te bouffer la chatte, t’inquiète tu va adorer...toi fais ton travail. Caterina hoche la tête puis continue à lui branler la queue, en approchant ses lèvres pulpeuses auquel j'ai goûté il y'a moins d'une heure...De là ou je suis Antoine a les pieds tourné dans ma direction et j'ai une vue royale sur Caterina lorsqu'elle commence à le sucer, ses gros seins ballottant lorsqu'elle bouge la tête. Elle essaye de faire ça bien et Antoine pousse aussitôt des grognements de satisfaction. - Oh ouais c'est bon ça salope continue ! - C'est vrai ?? tu aime ça ? Je...Glo,glo, slurropp, slurrpp, ... Essaye-t-elle d'articuler au moment ou il commence à onduler du bassin, enfonçant sa bite dans la gorge de la jeune fille. J’entends Enzo baisser sa culotte mais de là ou je suis je ne vois rien ! Les fesses de Caterina et la tête d'Enzo juste en dessous étant orienté vers le mur opposé. Je rage silencieusement pendant que j’entends Enzo commencer à laper sa chatte. - Hum j'aime quand c'est rasé, petite chienne va... - Hum, ah, oh, oui ! glorp. Halète Caterina. - Je vois que t'aime quand je te parle mal...tu mouille deux fois plus ! Caterina honteuse ne répond pas. Pendant les minutes suivantes, c'est presque un supplice pour moi, de voir ses belles lèvres glisser le long de sa verge, sa petite main essayait d'en faire le tour. Et le son...entendre, les bruits de Enzo en train de bouffer le clitoris de Caterina sans même pouvoir voir, au clapotis que j’entends lorsqu'il la doigte, elle est inondée de cyprine. Elle ne cesse de gémir et de gigoter comme si le contact de la langue d'Enzo la rendait folle. Soudain Caterina commence à remuer, elle se cambre, frappant le ventre d'Enzo avec le sien et ses jambes se mettent à trembler. Elle délaisse la bite d'Enzo et relève la tête...dans ma direction...et sans même se douter de ma présence elle se met à jouir pour la première fois de sa vie, poussant des petits couinements qui se transforment rapidement en hurlements, les yeux exorbités et le visage tordu par un rictus de pure extase. - OH PUTAIN, OOUIIIII OH OH OH OH OH AH C'EST TROP BON ...
«1234...»