1. JE SUIS UN THON (4)


    datte: 18/06/2017, Catégories: Entre-nous, Les femmes, Auteur: CHRIS71, Source: Hds

    Après mes premiers rapports lesbiens avec Wan, je me réveille et alors que je mets un léger temps à émerger, autour de moi un vrai fusé virevolte. Speedy est en marche, une tartine en bouche, une tasse de café posée sur un guéridon, elle est en train d’enfiler ses vêtements. • Tu es réveillé mon cœur, excuse-moi de te bousculer, mais j’ai une opération à neuf heures à ma clinique et je dois être à l’heure pour le début, l’anesthésiste sera déjà arrivé et aura préparé le patient. Dès que tu es prête vas dans la salle, Janine nous a préparé notre déjeuner, pas question d’aller travailler le ventre vide. Après tu pourras rentrer à ton hôtel. Les larmes me montent aux yeux, derrière mes lunettes, je sens qu’elle a eu son plaisir et qu’elle me jette comme on jette un Kleenex. Elle le voit, pose sa tartine et la bouche grasse du beurre qui s’est déposé, elle saute sur le lit, prend ma tête dans ses mains et ma bouche dans un baiser fougueux. • Tu as cru que j’allais t’abandonner mon amour après la soirée et la nuit que nous avons passée, tu sais le matin, il faudra t’habituer à me voir courir à cent à l’heure, j’ai toujours été faite comme cela et il sera difficile de me changer. Je te promets de faire des efforts. Quand je te disais de rentrer à ton hôtel, c’était pour que tu sois à l’heure à ton rendez-vous pour ton travail. • J’ai ma voiture dans ta cour, mais tu as dévasté mon chemisier et il faut que j’aille me changer. • Suis-je bête, tu as raisons tu me trouble. Dans mon ... bain tout à l’heure, j’ai pensé que si tu es à Pontarlier, ce soir je t’attendrais devant mon bol de soupe pour continuer à t’apprendre les jeux entre filles. Pourquoi dire un mot de plus, après un nouveau baisé fougueux, je me prépare en un tour de main, je suis prête avec le problème de mon chemisier que j’ai du mal à fermer ? Ma journée se passe bien, à part de longue attente dans la salle d’attente de deux médecins. Je retourne à Neuchâtel et pendant les jours qui nous séparent de mon week-end à Nevers, j’apprends à frotter ma chatte sur la sienne, Les nombreuses méthodes pour branler une fille nous assurant des plaisirs démesurés, Après Pontarlier, je vais à La chaux de fond puis Bienne et Bern. Je peux vivre avec Wan tous les soirs notre amour. Le vendredi, Wan, refuse que je parte le lendemain matin. • Ma biche, j’ai eu une idée, appel ton mari, dis-lui que ta voiture est tombée en panne et qu’il t’est impossible de rentrer ce week-end. • Je l’appelle. Chouette son répondeur, je n’ai aucune autre explication à donner. Cinq minutes la sonnerie, il rappelle, lorsque son prénom apparaît, je coupe comme si le réseau était défectueux. • Wan, mon amour, nous allons vivre notre premier week-end. Le samedi après-midi est très agréable avec visite des magasins de la vieille ville. Je dis l’après-midi, car le matin Speedy est parti en urgence à l’hôpital appelé par le chirurgien de service. J’en profite pour traîner au lit jusqu’à onze heures ou je suis réveillé par des petits ...
«1234»