1. Ma meilleure amie Catarina et le lycée (7)


    datte: 18/06/2017, Catégories: Entre-nous, Hétéro, Auteur: Erosamor, Source: Hds

    clients (surtout que je n'ai aucune expérience) parce que ceux ci se dirige automatiquement vers Caterina qui se fait un plaisir de guider les hommes aguichés et surexcités par la bombe lycéenne. A un moment alors qu'elle range des vêtements, Jeremy, un des étudiants s'approche d'elle et sous prétexte de l'aider à ranger les vêtements sur les étagères les plus hautes, plaque son bassin contre ses énormes fesses bombés sans aucune subtilité. Il se frotte à elle en posant les fringues et Caterina le remercie en papillonnant des yeux. Quelques heures plus tard alors que Caterina et moi somme à la caisse, le patron vient nous voir. - Caterina, je suis très satisfait de votre travail, continuez comme ça et n'oubliez pas de vous servir de vos charmes, une jolie jeune femme comme vous est un atout indéniable pour notre entreprise ! Déclare-t-il les yeux plongés dans l’échancrure de son chemisier. - Oh merci, pas de problème, les clients sont charmants ! Répond-elle en riant. A la pause café, on va dans l’arrière boutique et Jeremy se propose aussitôt pour masser les jolies épaules de la portugaise...je n'ai à aucun moment le temps de lui parler seul à seul. Le travail reprend et à un moment je surprend Caterina entre deux rayons en train de parler au téléphone... - Je te manque ? hi hi mais on s'est vu tout à l'heure !.....Ah d'accord.......Oh c'est mignon ça Antoine....Oui si tu veux... - Eh ! Je ne te paye pas pour batifoler au téléphone, Tonne la voix du patron. Caterina rougit ... d'un coup et se confond en excuse en rangeant son téléphone. Le cinquantenaire au front constamment couvert d'un filme de sueur brillant se calme. - OK, OK je passe l'éponge pour cette fois, allez file ! Dit-il à Caterina qui s'en va en baissant les yeux, quand elle passe devant lui il lui assène une petite tape sur les fesses et celle-ci s'enfuit sous le rire gras du gros pervers. Fin de la journée de travail, je suis en train de ranger le bordel mit par les clients en sifflotant. Alors que je passe près d'une cabine d'essayage, j'entend des bruits étranges à l'intérieur. Je me fige...c'est la voix de Caterina ! Elle pousse des gémissements et sa respiration est saccadée, je jette une coup d’œil à l'intérieur et...Je vois Caterina, penchée en avant, une main sur le miroir de la cabine et l'autre main sous sa jupe en train de se masturber ! Ça alors, elle m'avait dit ne jamais l'avoir fait ! Elle continue à se caresser, la cravate dans la bouche pour ne pas crier, ses jambes gainées dans ses collants sont largement écartés et elle se regarde dans le miroir, les yeux dans le vague comme une chienne en chaleur. Sa croupe est tourné dans ma direction et je savoure la vision de son derrière cambré. C'est à ce moment qu'elle tourne les yeux vers le reflet du rideau et...me voit. Caterina pousse un petit cri de surprise et se retourne d'un coup. Elle essaye de sortir de la cabine mais j'entre en trombe et la plaque contre le miroir une main sur sa bouche et l'autre en travers de ses ...
«1234...10»