1. Ma meilleure amie Catarina et le lycée (7)


    datte: 18/06/2017, Catégories: Entre-nous, Hétéro, Auteur: Erosamor, Source: Hds

    extraordinaire croupe. Il tire sa culotte et place son pénis entre le tissu et la chair bronzée de la jeune fille. Puis il commence a se frotter contre elle, ses bourrelets débordants sur le derrière de Caterina m’empêchant de l'admirer à satiété. De là où est la caméra je peux toutefois voir les seins ronds de Caterina aplatis contre le mur et débordant de son soutien gorge, je peux même apercevoir la naissance d'un de ses tétons roses. - Bien tu va voir ce que mon knacki peut faire à une petite vierge comme toi, S'exclame-t-il avec un brusque coup de rein. Au bruit de clapotis et à l'air surpris de Caterina je comprend qu'il l'a pénétré ! Il commence à donner des coups de reins en grognant énormément, faisant claquer sa graisse contre le corps pulpeux de la portugaise. Cette dernière a au début un air dubitatif n'ayant pas l'air de sentir grand chose puis semble commencer à prendre du plaisir, poussant des petits gémissement en glissant une main entre ses jambes. - Hum...Plus fort ! Je sens rien ! S'écrie-t-elle avant de se taire en rougissant, honteuse. Au bout de deux minutes, le cinquantenaire se met à jouir avec un rire pervers et un large sourire. Il se retire de Caterina. - Quoi ? C'est déjà fini ?? Couine Caterina, dépitée. - Ah, bon dieu j'ai l'impression de redevenir jeune ! Si on m'avait dit que je baiserais un tel corps...j'ai bien fait de t'engager petite catin ! Ta chatte était serrée...Commence-t-il avant de voir le visage de Caterina qui rougit. " Ah ...
    c'était bien ta première fois en plus ?? Excellent" Déclare-t-il avec un rire gras. - Mais au final je n'ai même pas eu d'orgasme moi...Répond Caterina honteuse en se rhabillant les larmes aux yeux maintenant que son excitation est retombée. Le patron sort avec un rire gras et Caterina remonte sa jupe. J'entend le patron tourner la clé dans la serrure mais je ne bouge pas. Il entre et s'arrête net en me voyant assis à son bureau. Il s'approche pour me dire de dégager quand il croise mon regard furieux. Je retourne l'ordinateur dans sa direction pour lui montrer les images. René blêmit et recule d'un pas, craignant que je ne le frappe, ce que j'ai profondément envie de faire. Mais je sais que la violence n'est pas toujours la solution. Mieux vaut la jouer fine. - Astucieux votre système. Mais on ne peut pas en dire autant de votre plan. Vous pensiez pouvoir la baisez pendant que j'aurai été en train de nettoyer sans me douter de quoique ce soit ? Il aurait peut être fallu penser à éteindre l'ordi, Déclarais-je d'une voix sombre. Le patron garde le silence, l'air perdu. Je décide de bluffer. - Bon voilà ce qu'on va faire. J'ai mit tout ça sur clé USB et j'ai des photos donc bon, je pense que vous avez pas trop envie de finir au tribunal, pas vrai ? Alors voilà ce qu'on va faire, on va finir cette journée et vous nous enverrez un message pour nous prévenir que vous allez nous déplacer moi et Caterina dans un autre magasin de l'entreprise. Une fois les vacances finies on recevra notre ...